École nationale supérieure maritime


École nationale supérieure maritime
Histoire et statut
Fondation
1571 par Charles IX
Type
Forme juridique
Nom officiel
École d'hydrographie ; Ecole de la marine marchande
Fondateur
Décret 2010 fusionnant les ENMM du Havre, Saint-Malo, Nantes et Marseille
Président
Frédéric Moncany de Saint-Aignan
Directeur
Caroline Gregoire[1]
Site web
Chiffres-clés
Enseignants
93 enseignants
Localisation
Ville
Pays

L’École nationale supérieure maritime est une école d'ingénieurs française qui forme les officiers de la marine marchande et des ingénieurs œuvrant dans le domaine maritime. C'est l'une des 204 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[2]. Héritière des "Hydros", les écoles d'hydrographie de Colbert, et des écoles de la marine marchande, elle est née en [3],[4] de la fusion des quatre écoles nationales de la marine marchande (ENMM) du Havre, de Marseille, de Nantes et de Saint-Malo qui deviennent des sites ENSM et la création d'une direction générale. C'est un établissement public d'enseignement supérieur dont la tutelle est exercée, au nom du Ministre chargé de la Mer, par la Direction des Affaires maritimes de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer[5]. Son siège est provisoirement fixé à Paris[6].

Sommaire

Histoire des « Hydros »


XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

Du XXe siècle à nos jours

Mission


En France, l'École nationale supérieure maritime (ENSM) a pour mission de former les officiers de la marine marchande et des ingénieurs œuvrant dans le domaine maritime et para-maritime.

L'École accueille en moyenne environ 200 élèves à Saint-Malo, 350 à Marseille et au Havre, un peu moins à Nantes.

Recrutés par un concours sélectif à l'issue du baccalauréat, ils deviennent officiers polyvalents (pont et machine) ou monovalents (Officier chargé du quart).

Les études des premiers durent cinq ans et demi et les seconds six ans. La polyvalence est une particularité française qui contribue à sa réputation d'excellence. Les officiers supérieurs sont susceptibles de commander des navires marchands (ou de guerre) comme d'exercer la fonction de chef mécanicien. Le commandant doit savoir ce qui se passe « à la machine » et le chef mécanicien doit comprendre ce qui se passe «à la passerelle» (le commandant peut avoir besoin de manœuvrer en urgence et d'avoir la puissance maximale).

L'aspect technique est très important et pluridisciplinaire. La formation humaine et le management le sont tout autant dans cette formation maritime.

L'offre de formation


Formation initiale

Les actions de l'ENSM sont avant tout centrées sur la formation des marins avec notamment les cursus STCW (Standards of Training, Certification and Watchkeeping for Seafarers).

Filière A

Cette filière forme les officiers polyvalents (pont et machine) et leur délivre un titre d'ingénieur après cinq ans et demi d'études. Elle prépare aux brevets les plus élevés sans limitation de tonnage et de puissance : Capitaine ou Chef mécanicien ou Capitaine de 1re classe de la navigation maritime (polyvalent pont et machine).

L'accès normal à cette filière se fait par concours (bac S requis) ou sur dossier (candidats ayant au moins un niveau bac +2 études scientifiques). La scolarité se fait à Marseille pour le cycle L et au Havre pour le cycle M.

L'ENSM prépare une filière paramaritime (Cycle M) pour 2016 à Nantes.

Filière B

Cette filière forme des officiers chef de quart passerelle ou machines (filière B). Elle aboutit aux brevets de chef de quart soit passerelle soit machine, ouverte à des bacheliers. La scolarité se fait au Havre, à Nantes ou Saint-Malo.

Elle forme aussi des capitaines ou chefs mécaniciens.

Autres brevets

Formation continue ou de spécialisation

L'ENSM offre des formations de courte durée tels que :

L'ENSM participe aussi à des formations longues en partenariat avec d'autres institutions :

Conseil d'administration


Il est composé de 24 membres[3].

Huit membres sont nommés par l'État

Le président, obligatoirement choisi parmi les quatre personnalités qualifiées, est nommé par décret pour une période de trois ans, renouvelable une fois, sur avis de ministre chargé de la Mer, après consultation du conseil d'administration.

Huit membres désignés par des organisations représentatives

Un recours auprès du Conseil d'État, organe produisant les décrets régissant le fonctionnement de l'ENSM, a été déposé par le syndicat SNPAM-CGT considérant que la répartition des sièges ne laissait pas de place aux syndicats de marins et que les deux tiers des places sont occupées par des personnes extérieures à l'école[7]. Toutefois, après étude du cas, le Conseil a rejeté le recours au vu des textes dont dépend l'ENSM. En effet, le ministre de tutelle de cet établissement n'est pas celui chargé de l'enseignement supérieur mais celui de la mer. Les textes réglementaires sur lesquels s'appuyait la contestation ne s'appliquaient donc pas[8].

Huit membres sont élus représentants du personnel et des élèves

Uniformes


Les élèves ne portent plus en cours leur uniforme. Ceux qui en possèdent un le revêtent pour les galas annuels des sites.

Notes et références


Voir aussi


Bibliographie

Articles connexes

Liens externes








Catégories: Grand établissement | École d'ingénieurs en France | Marine marchande | Enseignement supérieur au Havre | Enseignement supérieur à Marseille | Enseignement supérieur à Nantes | Enseignement supérieur en Bretagne | Organisme relevant du ministère de l'Écologie (France) | Permis nautique | École maritime | Enseignement maritime en France




Information à partir de: 12.06.2021 03:46:17 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.