American Vintage


American Vintage
Création 24-05-2005
Forme juridique SARL unipersonnelle
Siège social Signes, Var (83), France
Direction Michael Azoulay

Sandrine Attali Serge Azoulay

Effectif Plus de 800[1]
SIREN 498 123 710
Site web www.americanvintage-store.com

Chiffre d'affaires 120 M€ en 2018[1]

American Vintage est une marque de prêt-à-porter créée en 2005 par Michaël Azoulay. Marque d'origine marseillaise, son siège social se trouve depuis 2009 à Signes dans le Var. Elle exploite un réseau de plus de 150 boutiques dans le monde[1].

Sommaire

Origines


Michaël Azoulay né en 1978 à Marseille[2] ; avec un bac professionnel en électricité & climatisation[3], après de petits boulots comme livreur de pizzas ou dans le bâtiment[4], il devient « par hasard »[5] vendeur de jeans pour New Bim (une marque locale), puis crée la ligne féminine Ana Paola (SARL Aaron) en , spécialisée dans la maille : « je voulais créer ma propre ligne. Quelqu’un m’a vu travailler et m’a poussé à tenter ma chance »[4] et ajoute « C’était petit, je vivotais »[5].

Historique de la marque


Après le petit succès commercial de la marque Ana Paola, Michaël Azoulay désirant moderniser cette première marque à la suite de plusieurs voyages à l'étranger, American Vintage apparait en avec une première collection durant l'été[6], composée uniquement de hauts (débardeurs, tuniques, ou t-shirt)[2], et un premier point-de-vente à Marseille plusieurs mois après[7], tenu par sa femme.
À l'origine, American Vintage se veut uniquement « top et coton ».

La Redoute commercialise par correspondance des produits de la marque à partir de 2007[8], et l'année suivante voit la création de la ligne masculine[9],[10], mais Michaël Azoulay ne cherche pas à trop se diversifier[2].

Les collections d'American Vintage portent des noms d’états ou de grandes villes américaines, tel que Mississippi ou Cleaveland[10] et ne portent ni signe distinctif, ni logo apparent.

De nos jours, la marque est spécialisée dans la commercialisation de vêtements en coton léger et doux, et reconnue principalement pour ses t-shirt, ses produits de prêt-à-porter simples, basiques, minimalistes, colorés (de quinze[2] jusqu'à une trentaine de couleurs pour certains modèles, souvent pastels), avec des transparences, « Féminiser le tee-shirt en jouant de matières fluides et aériennes »[8], ses pulls en cachemire, et ses jeans à l’aspect usé[11] : « Je viens du commerce. Je ne réfléchis pas en termes de style, de tendance, mais en termes de bons basiques mode. »[6]

2018 construction d'un nouveau siège à Signes[12].

Alors que certaines entreprises se détournent de l'usage du lapin angora pour la confection de leurs vêtements, American Vintage choisit au contraire de maintenir son utilisation[13].

Chiffres

En 2004, le chiffre d'affaires consolidé est de 500 000 euros, quadruple l'année suivante[3], arrive à 7,5 millions d'euros en 2006, puis est multiplié par 4 en deux ans pour atteindre 30 millions d'euros en 2008[5]. La marque réalise moins de la moitié de son chiffre d'affaires à l'international et 40,8 millions d’euros en 2010[4] avec 2 millions pièces commercialisées dont 25 % le sont dans des boutiques en propre, le reste étant dans des points de ventes multimarques[5].

Points de vente

De nouvelles boutiques sont ouvertes à Athènes en Grèce ainsi qu'Amsterdam aux Pays-Bas et Lille, juste après celle de Marseille, puis deux autres à Paris en 2009[6] suivie de Lyon, et Madrid en Espagne[14].

American Vintage se développe depuis toujours à l’international avec des points de vente dans plus de 22 pays. En France, on compte 14 boutiques en nom propre[3] en 2011 puis une vingtaine en 2012[8] (Nice, Cannes, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Neuilly sur Seine…), cinq corners[15] dans les grands magasins, et un réseau de distributeurs. Au total, la marque dispose d'environ 500 points de vente multimarques en France[7] ainsi que 5 en nom propre en Europe[3] ; et 800 à 1 000 multimarques au total dans le monde[16]. Michaël Azoulay souligne que « C’est l’export qui nous a permis de booster l’entreprise. »[4]

La marque prévoit l'ouverture d'une dizaine de magasins pour l'année 2012[8], dont un de 70 m2 à Hong Kong « Nous souhaiterions ensuite investir la Chine, le Japon et la Corée »[15].

Collaborations


American Vintage conçoit en 2012 une collection capsule spécifiquement pour Monoprix[3],[17].

Mécénat

La marque édite des modèles pour certaines causes comme la lutte contre la leucémie[18], ou le soutien au Japon après le tsunami[19].

Notes et références


  1. a b et c Anaïs Lerévérend, « American Vintage face aux défis de la croissance » , sur https://fr.fashionnetwork.com/,
  2. a b c et d Charlotte Brunel, « American Vintage Michaël Azoulay - La mode vue du haut » , sur lexpress.fr/styles, L'Express, (consulté le 6 mai 2012)
  3. a b c d et e Emmanuelle Bosc, « American Vintage à la conquête des dressings » , sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro Madame, (consulté le 6 mai 2012)
  4. a b c et d Véronique Georges, « Michaël Azoulay récompensé pour American Vintage » , Nice-Matin, (consulté le 6 mai 2012)
  5. a b c et d Caroline Montaigne, « Michael Azoulay, fondateur d'American Vintage, file un bon coton » , Capital, (consulté le 6 mai 2012)
  6. a b et c Sasha Philippe, « American Vintage » , Cosmopolitan (consulté le 6 mai 2012) : « (courte interview) »
  7. a et b « Histoire American vintage » , sur puretrend.com (consulté le 6 mai 2012)
  8. a b c et d Anne-Cécile de Monplanet, « American Vintage hisse les couleurs » , sur lexpress.fr/styles, L'Express, (consulté le 6 mai 2012)
  9. « La marque American Vintage » , Be (consulté le 6 mai 2012)
  10. a et b « Encyclopédie > Marques > American Vintage » , sur ykone.com (consulté le 6 mai 2012)
  11. Mounia Bachtarzi, « L'adresse du jour - Américan Vintage : la mode en toute simplicité » , sur laprovence.com, La Provence, (consulté le 6 mai 2012)
  12. « Michaël Azoulay, fondateur d'American Vintage: "Ce n'est pas la course à la rentabilité, c'est la course à l'émotion" », LExpress.fr,‎ (lire en ligne , consulté le 6 novembre 2018)
  13. « Angora: mode vintage et cruauté tendance » , sur one-voice.fr (consulté le 15 mai 2019)
  14. « American Vintage ouvre deux unités à Paris » , sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière, (consulté le 6 mai 2012)
  15. a et b Marion Deslandes, « American Vintage diversifie ses collections et s'installe en Asie » , sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière, (consulté le 6 mai 2012)
  16. Anna-Laure Allain, « American Vintage peaufine son réseau » , sur fashion-dailynews.com, Éditions Larivière, (consulté le 6 mai 2012)
  17. « American Vintage fait sa rentrée chez Monoprix » , sur puretrend.com, (consulté le 6 mai 2012)
  18. Caroline Lazard, « Des t-shirts American Vintage contre la leucémie » , sur puretrend.com, (consulté le 6 mai 2012)
  19. « American Vintage aide aussi le Japon » , sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 6 mai 2012)

Voir aussi


Article connexe

Liens externes








Catégories: Entreprise de l'habillement ayant son siège en France | Marque française de mode vestimentaire




Information à partir de: 13.06.2021 03:23:11 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.