Auguste Carli


Auguste Carli, né à Marseille le et mort à Paris le , est un sculpteur français.

Sommaire

Biographie


Auguste Henri Carli nait le à Marseille. Il est le frère du sculpteur François Carli (1872-1957).

Élève du sculpteur Émile Aldebert, Auguste Carli emporte en 1890 le concours de l'École des beaux-arts de Marseille, ce qui lui vaut une bourse pour se rendre à l'École des beaux-arts de Paris pour compléter sa formation dans l'atelier de Jules Cavelier[1]

Il obtient en 1896 le second prix de Rome alors que son compatriote Constant Roux triomphe, ce qui lui ferme certaines perspectives parisiennes. Il reçoit sa première commande de l'État le pour deux figures d'enfants jouant, destinées aux linteaux des portes latérales du porche central du Grand Palais à Paris.

Il s'établit à Marseille et travaille sur divers chantiers comme celui de l'escalier de la gare Saint-Charles ou de la Caisse d'épargne[2]. Pour l'hôtel de la Caisse d'Épargne à Marseille, il sculpte un haut-relief situé à l'intersection de la place Estrangin et du cours Pierre Puget : l'allégorie de L'Épargne est figurée par une femme largement drapée, s'avançant un livret à la main vers un forgeron qui lui tend une bourse contenant ses économies ; en arrière-plan sont figurés un laboureur et un semeur, tandis qu'en bas à droite un couple âgé, la main dans la main, bénéficiant des bienfaits de la prévoyance.

Il réalise plusieurs œuvres religieuses dont La lutte de Jacob et de l'Ange et Le Christ et sainte Véronique. Cette dernière sculpture, montrée à l'occasion de l'Exposition coloniale de 1906, se caractérise par les expressions de la douleur marquant le visage du Christ et de la souffrance retenue de sainte Véronique. Le Christ et sainte Véronique est située à l'intérieur de la basilique Sainte-Marie-Majeure de Marseille.

Henriette Albrand, fille de l'armateur Joseph Étienne, commande en 1904 à Auguste Carli une fontaine monumentale afin de célébrer le souvenir de son père. Cette fontaine du Triomphe d'Amphitrite est inaugurée en 1906 sur la place Joseph Étienne à Marseille. Un imposant piédestal supporte la statue d'Amphitrite, le bras gauche tendu vers la ville, avec à ses pieds un triton soufflant dans une conque. Le piédestal, qui comporte quatre rostres décorés de têtes de bélier, est surmonté d'un cartouche sur lequel sont gravés les noms des navires appartenant à l'armateur Joseph Étienne : Le Cèdre, Le Clarisse Louise, Le Goéland et Le Nicolas Étienne Jeune.

Ses amitiés pour les milieux radicaux-socialistes lui valent les commandes du Monument au sénateur Victor Leydet (1910) à Aix-en-Provence, le Monument à Camille Pelletan à Salon-de-Provence (1922), et le Monument à Paul Peytral (1926) au parc Borély à Marseille.

Il réalise également les sculptures du monument aux morts de Nîmes (1923).

Il meurt à Paris le .

Œuvres


Sculptures

Monuments aux morts

Galerie


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références


Voir aussi


Bibliographie

Article connexe

Liens externes








Catégories: Sculpteur français du XIXe siècle | Sculpteur français du XXe siècle | Sculpteur provençal | Étudiant de l'École supérieure des beaux-arts de Marseille | Élève de l'École nationale supérieure des beaux-arts au XIXe siècle | Prix de Rome en sculpture | Beaux-Arts de Marseille | Personnalité liée à Marseille | Naissance en juillet 1868 | Naissance à Marseille | Décès en janvier 1930 | Décès à Paris | Décès à 61 ans




Information à partir de: 03.05.2021 01:30:04 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.