Autoroute A507 (France)


Autoroute A507

L'autoroute A507.
Autres dénominations Rocade L2
Historique
Ouverture Partie Est : 29 novembre 2016 (5,2 km)
Partie Nord : octobre 2018 (4,5 km)
Caractéristiques
Longueur 9,7 km
Direction Nord-Ouest
Extrémité sud-est Marseille (La Timone et La Pomme)
Intersections et à Marseille
Extrémité nord-ouest Marseille (Les Arnavaux)
Réseau Autoroute française
Villes principales Marseille

L'autoroute A507 ou rocade L2 est une autoroute urbaine française située à Marseille. Cet axe entièrement autoroutier contourne les quartiers centraux, il est entièrement gratuit et accessible aux poids-lourds (sauf matières dangereuses)[1]. Il relie l'autoroute Nord (A7) à l'autoroute Est (A50) en 9,7 kilomètres.

Le projet de créer une rocade périphérique à Marseille est inscrit sur les plans d'urbanisme de la ville depuis 1933, mais a été maintes fois repoussé. Les travaux ont débuté dans les années 1990 mais ont été rallongés à la suite de changements apportés au projet alourdissant considérablement son coût (passage d'une autoroute à ciel ouvert à une couverture pratiquement totale de l'ensemble), et même interrompus faute de budget, avant d'être relancés en 2009 dans le cadre d'un partenariat public-privé.

La section Est, traversant les quartiers de Malpassé, la Rose, Montolivet, Saint-Barnabé, la Fourragère, Saint-Jean-du-Désert, la Timone et la Pomme entre Saint-Jérôme et l'A50 (échangeur Florian), est ouverte depuis le . La section Nord, reliant la partie Est de la rocade à l'A7 (échangeur des Arnavaux) via Malpassé, Saint-Barthélémy et les Arnavaux, qui devait initialement être mise en service fin 2017, est ouverte à la circulation depuis l'automne 2018. Les travaux du Boulevard Urbain Ssud, qui doit prolonger la rocade L2 vers la Pointe Rouge, ont commencé en 2017, et doivent se poursuivre jusqu'en 2022. La première section, de l'échangeur Florian à Sainte-Marguerite, a été mise en service le .

Sommaire

Avancement


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le projet d'une rocade périphérique à Marseille a été inscrit sur les plans d'urbanisme dans les années 1930. Il deviendra indispensable dans les années 1980, pour faire face à l'engorgement des routes existantes et notamment celle du Jarret qui relie le Nord à l'Est (d'où le nom de « L2 », toujours utilisé aujourd'hui et qui signifie « deuxième liaison »)[2].

À l'époque, les quartiers nord et sont encore peu urbanisés mais cela change à partir des années 1960 : pour faire face aux besoins, une urbanisation intense se développe et la voie prévue pour accueillir la L2 est progressivement bordée de constructions.

En 1974, le schéma directeur de l’agglomération de Marseille prévoit un statut de voie rapide urbaine pour la L2. Dans les années 1970, la ville de Marseille construit une section Nord desservant la Z.U.P. Nord, sous la forme d'une route à 2 × 2 voies, qui passe au pied des cités des quartiers nord[3].

En 1979, le projet est inscrit au contrat de plan État-région de 1979 et la maitrise d'ouvrage passe à l'État[4]. Un premier tronçon est construit dans les années 1980 entre Frais Vallon et Saint-Jérôme : elle reste la seule section en service jusqu'en 2016[4]. En 1992, la section Est entre Frais Vallon et l'A50 fait l'objet d'une déclaration d'utilité publique[4] et la mise en chantier débute : il s'agit alors d'une autoroute en grande partie à ciel ouvert. Les travaux sont toutefois interrompus à plusieurs reprises[3].

La voirie existante ne répondant plus aux normes autoroutières[3], la section Nord fait l'objet au cours des années 2000 d'un nouveau projet. En 2009, un partenariat public-privé est signé avec la Société de la rocade L2, filiale de Bouygues[2], et la section Nord est déclarée d'utilité publique[3].

La section Nord de l'A507, entre l'A7 (échangeur des Arnavaux) et le rond-point Père-Wresinski, (Saint-Jérôme), fait l'objet de lourds travaux d'août 2014 à 2018. Pendant ces travaux, les boulevards urbains existants (à savoir les avenues Arnavon et Salvador Allende qui constituent ensemble la route nationale 547), à 2 × 2 voies mais séparés par le rond-point Pierre Paraf (de Sainte-Marthe) sont utilisés soit pour permettre le flux de circulation variant en fonction de l’avancée du chantier, soit en fournissant des emprises à celui-ci.

L'essentiel du gros œuvre de la section médiane, du rond-point de Saint-Jérôme à l'avenue des Caillols, est réalisé. Elle est en service sur un peu moins d'un kilomètre jusqu'à sa jonction avec l'avenue Jean-Paul-Sartre (échangeur de Frais-Vallon), section classée route nationale 547. La section suivante, en tunnel sous Montolivet et Bois-Luzy, et dont la couverture a fait l'objet d'un traitement paysager important (parc de la Moline), est mise aux normes entre 2015 et 2016.

Au sud de l'avenue des Caillols, les travaux, interrompus pendant de longues années, ont repris de 2010 à 2011, et à nouveau depuis 2014. Le passage sous la voie ferrée Marseille - Vintimille et l'échangeur avec l'A50 (Florian) sont achevés, et les chaussées commencent à y être construites à l'été 2015.

En 2013, le gouvernement Ayrault annonce qu'il souhaite terminer les travaux de la L2[5]. Une « ouverture partielle et progressive » est prévue à partir de 2016, à commencer par la section Est à l'automne puis le tronçon Nord en 2017[6]. Pour cela le chantier d'achèvement est confié à l'entreprise Bouygues, dans le cadre d'un partenariat public-privé. Bouygues faisant l'avance de la quote-part du gouvernement, soit 120 millions d'euros, celui-ci remboursant sur 30 ans un total de 400 millions, les collectivités locales (région, département, communauté urbaine) déboursant de leur côté 380 millions[7].

Le chantier redémarre activement à l'automne 2014 et devait se finir à l'été 2016 pour la partie Est, et fin 2017 pour la partie Nord. Toutefois, le chantier de la partie Est terminé, l'État refuse la livraison de l'équipement en raison de réserves techniques sur la fiabilité et la sécurité de la section[8]. Des travaux complémentaires sont donc menés et, malgré l'opposition des comités d'intérêt de quartier des 13e et 14e arrondissements[9], la section Est ouvre le [10]. L'ouverture de la section Nord, d'abord annoncée pour fin 2017, puis pour avril 2018[11], est retardée ensuite pour septembre ou octobre 2018. Le 17 octobre 2018, la L2 nord est ouverte à la circulation dans le sens Arnavaux - Frais Vallon avant son ouverture totale à partir du 25 octobre[12].

Boulevard Urbain Sud


Le Boulevard Urbain Sud (B.U.S.) est un axe routier en projet de 8,5 km devant relier l'échangeur Florian (L2 / autoroute Est) à la Pointe-Rouge. Il doit « permettre de désengorger la circulation automobile des quartiers sud et est » en réalisant un contournement du centre-ville[13].

Envisagé à l'origine comme une voie rapide, le projet a évolué vers celui d'un boulevard urbain paysager intégrant des sites propres pour les transports en commun, des pistes cyclables et des chemins piétons. Il est reconnu d'utilité publique depuis .

Les travaux de la première section de l'échangeur Florian (avec la L2 et l'autoroute Est) à Sainte-Marguerite, ont débuté en [13]. La mise en service de cette section a eu lieu le [14] et a fait l'objet d'une manifestation de la part des opposants et opposantes au projet. La prolongation programmée du B.U.S. jusqu’à la La Pointe Rouge occasionnerait notamment l’abattage de nombreux arbres et l'amputation des Jardins Familiaux Joseph Aiguier[15]. Une nouvelle étude d'impact a été commandée par la présidente de la métropole d'Aix-Marseille-Provence maître d’ouvrage de l’opération. La nouvelle équipe municipale marseillaise élue le et qui comprend des écologistes ayant milité contre le B.U.S. prévoit d'agir pour modifier en profondeur, voire pour mettre un coup d’arrêt à cette prolongation[16].

Du tunnel de Saint-Loup au chemin du Vallon de Toulouse le B.U.S. a reçu le nom de boulevard Élie Wiesel, et celui de Boulevard Catherine Blum du Vallon de Toulouse au boulevard de Sainte Marguerite.

Sorties


Notes et références


Bibliographie

Références

  1. Wikisara
  2. a et b « La L2, une longue histoire » , sur L2-Marseille.com (consulté le 2 septembre 2016)
  3. a b c et d Guillot Leheis 2011, p. 25
  4. a b et c « Historique de la L2 » , sur DREAL PACA (consulté le 2 octobre 2016)
  5. « Ce qu'il faut retenir des annonces d'Ayrault pour Marseille » , sur France Infos,
  6. « Marseille : livraison de la L2, quelle histoire ! » , sur La Provence,
  7. Bouygues à fond la caisse sur la rocade de Marseille, Le Canard enchaîné, 5 juin 2013, page 4.
  8. « À Marseille, l’Etat refuse la réception de la L2 » , sur Le Moniteur (consulté le 28 février 2019).
  9. « Rocade L2 à Marseille : les CIQ du 14e menacent d'un référé » , sur laprovence.com (consulté le 4 novembre 2016)
  10. « Marseille : non, vous ne rêvez pas, la L2 est enfin ouverte ! » , sur La Provence,
  11. « Rocade L2 : bientôt le bout du tunnel ? », GoMet',‎ (lire en ligne , consulté le 27 juin 2017)
  12. « A Marseille, la rocade L2 ouvre ce mercredi : mode d'emploi ! » , sur www.lamarseillaise.fr (consulté le 23 septembre 2020).
  13. a et b « [Transport] Feu vert de l’Etat pour le boulevard urbain sud de Marseille » , sur Go-Met,
  14. « Boulevard Urbain Sud, En route vers le littoral ! » , sur boulevard-urbain-sud.fr
  15. « Premières voitures et premiers manifestants sur le Boulevard Urbain Sud à Marseille » , sur francebleu.fr,
  16. « Fraîchement élus, les Verts veulent mettre un coup d’arrêt au Boulevard Urbain Sud » , sur madeinmarseille.net

Voir aussi


Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :








Catégories: Autoroute en Provence-Alpes-Côte d'Azur | Autoroute A7 (France)




Information à partir de: 08.12.2020 01:12:54 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.