Bonaventure de Chantérac


(Redirigé depuis Bonaventure_de_La_Cropte_de_Chantérac)
Bonaventure de Chantérac
Fonctions
Conseiller d'État
-
Député des Bouches-du-Rhône
-
Président du Conseil général des Bouches-du-Rhône
-
Maire de Marseille
-
Bâtonnier
Ordre des avocats de Marseille
depuis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Famille
Autres informations
Distinction

Bonaventure de Chantérac est un homme politique français, né le à Marseille et mort le au château de Fontblanche à Roquefort-la-Bédoule (Bouches-du-Rhône).

Sommaire

Biographie


Vie familiale

Bonaventure Paul de la Cropte de Chantérac est le fils de Louis Charles Hippolyte Édouard de La Cropte de Chantérac (-) et de Jeanne Marie Thérèse Vincente Ursule de Malia (1780-1814). Marié à Françoise Félicité Mathilde de Villepeys, fille François Charles Edouard de Chieusse de Villepey et de Françoise Charlotte Dorothée Garnier de Fontblanche, il a deux enfants : Caroline (1846-1883, épouse Joseph de Gassier) et Édouard Charles Albert (1849-1893), officier de marine. Son frère, le comte Victor de la Cropte de Chantérac (né à Marseille en 1812, mort au château de Chantérac le ) est maire de Chantérac (Dordogne), dont il est le châtelain.

Carrière

Il étudie le droit à Paris et s’établit comme avocat à Marseille. Il fait partie du conseil de son ordre à plusieurs reprises, et est choisi comme bâtonnier en 1847. Il remplit également pendant quelque temps un poste de juge suppléant.

Il devient membre du conseil municipal de la ville de Marseille en 1846, puis adjoint au maire en 1848. Il en est le maire du au . Son administration est marquée par une réglementation nouvelle des halles et marchés, par l'établissement d'un marché aux bestiaux, par la construction d'un abattoir, par la continuation et l'achèvement du canal de Marseille, dont la dépense totale s'est élevée à plus de 50 millions, par l'exécution de la promenade connue sous le nom de la Corniche, qui longe le bord de la mer sur une étendue d'une demi-lieue, etc. En 1850, il a à lutter contre l'effervescence populaire soulevée par les mesures de la municipalité contre l'intendance sanitaire, antique institution à laquelle les Marseillais étaient attachés. En tant que maire de Marseille, il pose la première pierre de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde en 1853.

Dévoué au gouvernement de Louis-Napoléon Bonaparte, Chantérac est son candidat aux élections du Corps législatif le  : la première circonscription des Bouches-du-Rhône le choisit pour député par 12,502 voix (20,874 votants, 43,326 inscrits), contre 2,048 à Sauvaire de Barthélemy et 5,305 à Emmanuel Barthélemy, ancien maire et représentant. À la Chambre basse, il s'associe au rétablissement de l'Empire et fait partie de la majorité dynastique, jusqu'au , époque à laquelle il est nommé conseiller d'État.

Membre du comité de l'intérieur, de l'instruction publique et des cultes, Chantérac est chargé plusieurs fois, comme rapporteur ou comme commissaire du gouvernement, de défendre les projets de loi relatifs aux grands travaux exécutés à Lyon, Marseille, etc. Il est admis à la retraite, comme conseiller d'État, le 12 novembre 1873.

Il est également conseiller général du 2e canton à partir du et président du conseil général des Bouches-du-Rhône pendant dix-huit ans, de 1852 à 1870.

Il est inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille.

Distinctions


Bibliographie


Voir aussi


Articles connexes

Liens externes

Notes









Catégories: Maire des Bouches-du-Rhône | Maire de Marseille | Député des Bouches-du-Rhône | Député du Second Empire | Président du conseil général des Bouches-du-Rhône | Conseiller d'État français | Bâtonnier français | Commandeur de la Légion d'honneur | Naissance en avril 1806 | Naissance à Marseille | Décès en décembre 1883 | Décès dans les Bouches-du-Rhône | Décès à 77 ans




Information à partir de: 30.04.2021 03:40:52 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.