Brusson (Italie) - fr.LinkFang.org

Brusson (Italie)


Brusson
Nom francoprovençal Breutzon
Nom alémanique Britse (Greschòneytitsch)
Brützu (Éischemtöitschu)
Administration
Pays Italie
Région Vallée d'Aoste 
Province Vallée d'Aoste
Syndic Giulio Grosjacques
2005
Code postal 11022
Code ISTAT 007012
Code cadastral B230
Préfixe tel. 0125
Démographie
Gentilé brussonins (français)
breutzonet (vald.)
Population 859 hab. (31-12-2010[1])
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées
Altitude Min. 1 338 m
Max. 1 338 m
Superficie 5 500 ha = 55 km2
Divers
Saint patron Maurice d'Agaune
Fête patronale 22 septembre
Localisation
Liens
Site web Site officiel

Brusson est une commune italienne alpine de la région Vallée d'Aoste, située dans le moyen Val d'Ayas.

Sommaire

Géographie


La commune de Brusson se trouve dans le moyen Val d'Ayas, entre les communes de Challand-Saint-Anselme, en aval, et celle d'Ayas en amont.

Le chef-lieu est formé par les trois villages de Fontaine, La Pila et Pasquier, pour cette raison la route principale s'appelle Rue des trois villages.

Les hameaux principaux sont Arcésaz (aux bords d'une clairière où se trouvait un lac autrefois), Vollon, Curien, Fénille, Estoul, Graines, La Servaz et Extrepierre.

Dans cette commune se trouve aussi une station météorologique.

Hameaux

Entre parenthèses sont indiqués les noms en patois brussonin.

Pasquier (Pahqui), La Croix (A Crouch), Vollon, Estoul (Ehtò), La Pila (A Pila), Arcésaz (Artséza), Extrepierre (Ehtrépira), Fontaine (Fontana), Graines (Grana), Curien (Crièn), Fénille (Fénéya)

Communes limitrophes

Ayas, Challand-Saint-Anselme, Emarèse, Gaby, Gressoney-Saint-Jean, Issime, Saint-Vincent

Lacs

Selon l'étude de Séraphin Vuillermin[2], les lacs naturel présents sur le territoire brussonin sont les suivants :

Toponyme


D'après l'opinion de l'abbé Louis Bonin[4], le nom de Brusson pourrait dériver du bas latin Bruxeum = aurifère, en raison du quartz aurifère présent dans les environs[4]. Cette hypothèse n'est toutefois pas confirmée par aucun document ou source écrite médiévale, où jamais la graphie Bruxeum n'est attestée pour nommer Brusson.

Histoire


Moyen Âge

Au Moyen Âge, le territoire de Brusson faisait partie du patrimoine de l'abbaye valaisanne de Saint-Maurice d'Agaune, le saint patron de la commune, liée aux seigneurs de Challant. La commune leur appartint comme fief à partir de 1263.

La mine de Chamoursière

Connue surtout sous le nom en francoprovençal valdôtain de Chamoursira, ou Tchamoursira, qui indique un lieu où vivent des chamois, cette gîte aurifère a été exploitée par la Société des Mines d'or de l'Évançon de 1898 à 1902, et ensuite par The Évançon Gold Mining Company Ltd. jusqu'à 1908, à l'épuisement du filon.

Un musée a été ouvert en 2015 au hameau de Vollon, proposant des visites guidées[5].

Le barrage et le lac artificiel

Au début du XXe siècle, un barrage a été bâti sur cette commune, près de la bifurcation entre la route régional du val d'Ayas et la route du col de Joux, pour alimenter la centrale hydroélectrique d'Isollaz, situé en aval, dans la commune de Challand-Saint-Victor. Cette structure aujourd'hui appartient à la Compagnie valdôtaine des eaux S.A..

Économie


Les activités principales sont liées au tourisme, aussi bien en été qu'en hiver.

L'élevage et la production du fromage, parmi lesquels on remarque la Fontine biologique, joue un rôle primaire dans l'économie locale. La Fromagerie du haut val d'Ayas recueille le lait des éleveurs du territoire, ainsi que des communes limitrophes d'Ayas et de Challand-Saint-Anselme.

Culture


Patois et francophonie

Le patois parlé dans la commune appartient à la famille du francoprovençal. Il se différencie toutefois du patois valdôtain en raison des contacts dans le passé avec le Valais germanophone.

La compagnie théâtrale lé falabrac (=les connards) met en scène des pièces en patois valdôtain.

Le français est toutefois également bien connu, ainsi que le dialecte piémontais, en raison des liens commerciaux avec le Piémont.

Architecture civile

Architecture militaire

Sites archéologiques

Près du lac de Frudière se trouvent les mines d'or déjà exploitées par les Salasses et par les Romains.

Personnalités liées à la commune

Sport


Dans cette commune se pratique le tsan, l'un des sports traditionnels valdôtains.

Station de ski équipée pour tous les types de sport d'hiver, Brusson a accueilli notamment plusieurs éditions de la Coupe du monde de ski de fond.

L'équipe de football de la Reggina Calcio évoluant en Serie A italienne, effectue ses stages estivaux à Brusson.

Domaine skiable

Un petit domaine skiable a été aménagé. Il compte 17 km de pistes.

Administration


Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1948 1956 Serafino Giuseppe Court   Syndic
1956 1957 Giuseppe Grosjacques   Syndic
1957 1960 Federico Vicquéry   Syndic
1960 1965 Cornelio Colombatto   Syndic
1965 1970 Arduino Vuillermin   Syndic
1970 1975 Giampietro Turcotti   Syndic
1975 1978 Augusto Rollandin   Syndic
1978 1980 Ignazio Lévêque   Syndic
1980 1985 Roberto Vicquéry   Syndic
1985 2005 Elso Gérardin   Syndic
En charge depuis le 9 mai 2005 En cours Giulio Grosjacques Union valdôtaine Syndic
Les données manquantes sont à compléter.

Évolution démographique

Habitants recensés


Jumelages


Galerie de photos


Bibliographie


Notes et références


  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Séraphin Bruno Vuillermin, Brusson - notices historiques, éd. La Librairie Valdôtaine, Aoste, 1985 (œuvre originale de 1923)
  3. Ce dernier toponyme étant la version du nom du lac en patois brussonin, elle est la seule qui a été acceptée comme officielle par la commune. La version en français Paucha est pourtant largement attestée dans les archives municipales. Une autre graphie italianisé Pocia (suivant la prononciation patoise) peut être retrouvée dans des sources de type touristique.
  4. a et b Abbé Louis Bonin, Vallée de Challand - Brusson - Guide et folklore, Mondovì, Typographie commerciale, 1928.
  5. La mine d’or de Chamousira
  6. Florence Noiville, « Paolo Cognetti, disciple de la montagne », Le Monde,‎ (lire en ligne ).

Voir aussi


Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Brusson (Italie).

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes








Catégories: Brusson (Italie)




Information à partir de: 08.12.2020 04:32:19 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.