Bulle (économie)


La notion de bulle économique, bulle de prix, bulle financière, ou encore bulle spéculative, désigne la situation où un niveau de prix d'échanges sur un marché (marché d'actifs financiers : actions, obligations, marché des changes, marché immobilier, marché des matières premières, etc.) est artificiellement excessif par rapport à la valeur financière intrinsèque (ou fondamentale) des biens ou actifs échangés.

La bulle se forme dès que la logique de formation des prix devient essentiellement « auto-référentielle », quand le raisonnement d'arbitrage entre les différents actifs ne s'applique plus : un prix démesurément élevé aujourd'hui se justifie uniquement par la croyance qu'il sera « plus élevé demain », alors que la comparaison avec les prix d'autres actifs ne peut le justifier. Dans ce genre de situation, dite parfois « exubérante » ou « euphorique », les prix s'écartent de la valorisation économique habituelle sous le jeu de croyances des acheteurs, croyance pouvant être créée et entretenue par ceux qui tirent profit de la bulle. La bulle est donc un mécanisme d'enrichissement artificiel et non durable, fondé sur la création d'un pseudo-patrimoine dont la valeur est fausse car décorrélée du réel, car basée sur de fausses richesses. Comme l'explique le banquier d'affaires Raphaël Rossello, quand la bulle s'effondre, ses responsables sont rarement traduits en justice, car ils ont généralement utilisé des procédés légaux pour faire croître la spéculation jusqu'à éclatement de la bulle[1].

Ce genre de comportement plus ou moins irrationnel des marchés, créant des anomalies de prix, fait partie des phénomènes qu'étudie la finance comportementale.

Le mot français de bulle dans le sens de « bulle financière » vient de l'anglais « bubble », il s'agit d'une métaphore indiquant que les prix sur un marché spécifique augmentent de façon rapide et sans raison solide, et sont vulnérables, exposés à une chute instantanée, à l'image d'une bulle qui s'élève et qui éclate. En 1720, le Parlement anglais vota le Bubble Act après le krach des titres de la South Sea Company. Quand on demanda à Isaac Newton, maître de la monnaie de Londres depuis 1697, ce qu'il pensait de cette affaire il répondit qu'il « pouvait calculer les mouvements des corps célestes, mais pas la folie des gens ».

Sommaire

Causes


Une bulle est souvent due à la combinaison :

Historique, évolutions


Les bulles financières sont nombreuses dans l'Histoire des bourses de valeurs et celle des crises monétaires et financières. En voici quelques exemples :

Quand une bulle financière cesse de se développer, elle risque un effondrement brutal [réf. nécessaire]. L'implosion suit l'explosion. La panique suit l'euphorie. Les mécanismes de crédit fondés sur la spéculation haussière disparaissent. La solvabilité des emprunteurs, reposant sur la vente rapide[réf. nécessaire], à prix élevé, en cas de défaillance, est soudain revue à la baisse. Les spéculateurs attirés par les plus-value haussières se retirent. Les prix chutent de plus en plus fortement. La bulle financière est percée par un krach boursier.

Les bulles financières et leur percement influent sur les cycles économiques étudiés par de nombreux économistes depuis le XIXe siècle, au même titre que les politiques monétaires.

La bulle immobilière américaine à son paroxysme de 2007 est chiffrée par certains experts de l'urbanisme et de l'immobilier à 4 000 milliards de dollars, un montant voisin étant évoqué pour la bulle immobilière européenne. Une partie porte sur une bulle purement financière susceptible de s'effondrer en quelques mois. Une autre disparaîtra plus lentement avec les migrations[réf. nécessaire], les mutations économiques[réf. nécessaire] ou les assouplissements réglementaires [réf. nécessaire].

En outre de nombreuses valeurs boursières ou monétaires sont en partie adossées à des créances immobilières. Une fois titrisées, ces dernières figurent indirectement dans de nombreux portefeuilles, eux-mêmes titrisés, ou dans les actifs de sociétés cotées en bourse. Certains auteurs estiment le cumul des valorisations participant de la bulle financière de 2008 à cinquante fois le PIB mondial, soit plus de 2 millions de milliards de dollars (2 000 000 000 000 000 $)[réf. à confirmer][4].

« Squeeze » et « Corner »


Une bulle présente des différences fondamentales avec deux autres phénomènes qui causent des prix élevés :

Notes et références


  1. Banquier d'affaires face aux crises ? Raphaël Rossello , Thinkerview, YouTube (2h, 20 mn ; sous licence CC BY-NC-SA 4.0), 4 mars 2021 (positionner le curseur de la ligne de temps à 21:15.
  2. (en) S&P/Case-Shiller Home Price Indices - Standard & Poor's.
  3. "Les agences de notation rattrapées par la crise des subprimes", par Antoine d’Abbundo (avec AFP) , dans La Croix du 03/02/2015 [1].
  4. Marianne, no 598 ; sources chiffres : Banque mondiale, FMI.

Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Documentaires








Catégories: Bulle spéculative | Spéculation | Crise financière | Économie comportementale | Cycle économique




Information à partir de: 05.05.2021 03:41:02 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.