Cavares


Les Cavares sont un ancien peuple celto-ligure – ou plus probablement fédération de peuples – du sud-est de la Gaule, qui occupait un territoire situé au confluent de la vallée du Rhône et de la Durance, comprenant les villes d'Orange (Arausio), Avignon (Avenio). Ils possédaient notamment un oppidum proche de la ville de Cavaillon, en Vaucluse, à laquelle ils donnèrent leur nom.

Sommaire

Histoire et archéologie


Ils semblent avoir été des alliés de Rome, puisque selon Strabon, les Cavares s'étendaient au Ier siècle avant notre ère jusqu'à l'Isère, englobant plusieurs peuples, dont semble-t-il les Segovellaunes et, peut-être, les Tricastins[1].

Cauares est considéré comme nom gaulois signifiant «Heros, Champions", il est probablement liée au vieil irlandais Cuar «héros, champion du guerrier", gallois cawr et breton kaour "géant, héros".

Parmi les témoignages archéologiques attribués aux Cavares, la « Tarasque » de Noves est une statue célèbre, représentant une créature monstrueuse, anthropophage, qui est exposée au Musée Calvet d'Avignon (antenne du musée lapidaire).

Si le gué du Maupas permit de franchir la Durance depuis la préhistoire[2], ce ne fut pas sans laisser de traces dans la mémoire collective. En 1849, lors du désouchage d'un mûrier, un monstre, la Tarasque de Noves a été exhumée à proximité du gué, par Joseph Joachin Meynard, dans un champ près du cimetière de cette commune. Elle reposait à 2,50 mètres de profondeur sur un sol de pierres brutes. Elle est datée entre -50 et le début de notre ère[3]. Pour les Cavares, elle semblait témoigner d'une analogie entre le flot meurtrier du torrent au gué de Maupas et la férocité du monstre androphage[4].

Salomon Reinach, qui prenait cette Tarasque pour un lion, l'a ainsi décrite « La bête est assise sur son train de derrière. Sur chacune de ses pattes repose une tête barbue qui supporte une patte antérieure du fauve. La gueule du lion, largement ouverte, contenait probablement la partie inférieure d'un corps humain (le groupe est mutilé à cet endroit), car deux tronçons de bras humains, dont l'un est orné d'un bracelet, semblent avoir appartenu à ce corps »[5].

Les plus proches voisins des Cavares étaient les Salyens (oppidum d'Entremont à Aix-en-Provence) au sud, les Albiques (pays d'Apt) et les Voconces (Luc-en-Diois et Vaison-la-Romaine) au nord.

Notes et références


  1. Strabon, Géographie, IV, 1, 11
  2. Ancien Pont de Bonpas
  3. La Tarasque de Noves
  4. La Tarasque de Noves sur le site de Philippe Reyt, Université de Saint-Étienne
  5. Salomon Reinach, Les carnassiers androphages in Cultes, mythes et religion, Paris, 1922.

Bibliographie


Voir aussi


Article connexe








Catégories: Peuple gaulois | Ligure




Information à partir de: 01.05.2021 09:09:42 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.