Centre des planètes mineures


Minor Planet Center

Centre des planètes mineures
Caractéristiques
Type
Construction
Adresse
Site web

Le Centre des planètes mineures[1],[2],[3],[4] (en abrégé CPM[4], bien que rarement utilisé ; en anglais Minor Planet Center, en abrégé MPC, plus courant y compris en français) est un organisme dépendant de la division III de l'Union astronomique internationale (UAI), opérant depuis le Smithsonian Astrophysical Observatory. Il a été créé à l'université de Cincinnati en 1947 par l'astronome Paul Herget, qui l'a dirigé jusqu'en 1978.

Sommaire

Présentation


Sous les auspices de l'UAI et en collaboration avec le Bureau central des télégrammes astronomiques (CBAT), le MPC a pour mission de collecter les données d'observations concernant les objets mineurs du système solaire (astéroïdes et comètes), de calculer leurs orbites et de publier ces informations. Le MPC fournit un certain nombre de services en ligne pour assister les astronomes dans leurs observations, ainsi que le catalogue complet des orbites des objets mineurs (MPCORB), librement téléchargeable.

Le MPC est également chargé de la désignation de l'ensemble des objets mineurs découverts parmi les corps célestes : astéroïdes, comètes et satellites naturels.

Publications


Le Centre des planètes mineures publie des circulaires électroniques (MPEC) consacrées aux petits corps du système solaire. Ces circulaires comportent des nouvelles et des informations spéciales sur les planètes mineures ainsi que des documents à parution régulière sur les comètes. Les nouvelles découvertes de planètes mineures particulières tels les astéroïdes géocroiseurs ou les transneptuniens, sont annoncées via ces circulaires. Les paramètres améliorés des orbites y apparaissent régulièrement.

Des listes mensuelles d'objets spéciaux observables, objets distants, comètes et objets numérotés figurant sur la liste critique des planètes mineures y apparaissent également. Les mises à jour quotidiennes des MPEC, publiées chaque jour, contiennent les nouvelles identifications et les orbites calculés au cours des dernières 24 heures.

Annexes


Articles connexes

Bibliographie

Liens externes

Notes et références


  1. Rapport du Groupe de travail sur les objets géocroiseurs , Comité des Nations unies pour l'utilisation pacifique de l'espace extra-atmosphérique, Sous-Comité scientifique et technique, Quarante-cinquième session, Vienne, 11-22 février 2008, Point 12 de l’ordre du jour, Objets géocroiseurs, Assemblée générale des Nations unies, 21 février 2008.
  2. John Matson et Philippe Ribeau-Gésippe, « L'empreinte de la migration des planètes géantes », Pour la science,‎ (lire en ligne )
  3. « Une nouvelle planète dans le système solaire », Agence Science-Presse,‎ (lire en ligne )
  4. a et b « Cinq planètes mineures portent les noms de scientifiques chinois », Le Quotidien du Peuple,‎ (lire en ligne )







Catégories: Observatoire astronomique aux États-Unis | Gestion de la menace des objets géocroiseurs | Référencement des planètes mineures




Information à partir de: 08.12.2020 02:34:01 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.