Centre régional de lutte contre le cancer


Les centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC) sont des établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo-universitaire participant au service public hospitalier en France. Ils ont été érigés le par une ordonnance du Général de Gaulle (art. L.312 et suivants du Code de la Santé publique). À ce titre, ils sont financés par l'assurance maladie et sont contrôlés par le ministère de la Santé, dans les mêmes conditions que les hôpitaux publics. Voués au traitement des cancers, ils assurent des missions de prévention, de recherche, d'enseignement et de soins, dans la recherche permanente de la qualité et de l'accessibilité. Les CRLCC sont porteurs d'un modèle de prise en charge globale et multidisciplinaire des personnes atteintes d'un cancer.

Le conseil d'administration des CRLCC est présidé par le préfet du département d'implantation (et, pour Gustave-Roussy (ex IGR), par le préfet de la région Île-de-France). Il est composé notamment de représentants des tutelles et des collectivités hospitalières et universitaires, avec lesquelles les CRLCC établissent des conventions. La direction du CRLCC est assurée par un directeur, médecin, nommé par arrêté du ministre chargé de la Santé. Il est assisté d'un secrétaire général et d'une équipe de direction, variable selon les CRLCC, mais qui fait appel à des principes de mélange des cultures professionnelles (gestionnaire, médicale, soignante, etc.) et d'implication des médecins cliniciens aux responsabilités de direction.

Les CRLCC ont créé en 1964 une structure communautaire : la fédération nationale des centres de lutte contre le cancer, renommée Fédération française des centres de lutte contre le cancer en 2010. Les CRLCC doivent obligatoirement adhérer aux Réseaux régionaux de cancérologie afin d'être autorisés à traiter les malades du cancer.

Listes de centres


Les 19 centres régionaux sont répartis dans 16 régions françaises[1].

Listes de 19 centres régionaux de lutte contre le cancer
Nom Régions Localisation
Institut de cancérologie de l'Ouest (ensemble des CLCC René-Gauducheau à Nantes et Paul-Papin à Angers)[2] Pays de la Loire Angers et Nantes
Institut Bergonié Nouvelle-Aquitaine Bordeaux
Centre François-Baclesse Normandie Caen
Centre Jean-Perrin Auvergne-Rhône-Alpes Clermont-Ferrand
Centre Georges-François Leclerc Bourgogne-Franche-Comté Dijon
Centre Oscar-Lambret Hauts-de-France Lille ()
Centre Léon-Bérard Auvergne-Rhône-Alpes Lyon ()
Institut Paoli-Calmettes Provence-Alpes-Côte d'Azur Marseille
Institut régional du cancer de Montpellier Occitanie Montpellier
Institut de cancérologie de Lorraine Grand Est Nancy
Centre Antoine Lacassagne Provence-Alpes-Côte d'Azur Nice
Institut Curie (dont le Centre René-Huguenin à Saint-Cloud)[3] Île-de-France Paris ()
Institut Godinot Grand Est Reims
Centre Eugène Marquis Bretagne Rennes
Centre Henri-Becquerel Normandie Rouen
Centre Paul Strauss Grand Est Strasbourg
Institut Claudius-Regaud Occitanie Toulouse
Gustave-Roussy Île-de-France Villejuif ()

Notes et références


  1. Répartition géographique des CLCC en France
  2. L'ex-centre Paul-Papin d'Angers et l'ex-centre René-Gauducheau de Nantes sont fusionnés à compter du 1er juillet 2011 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=57FA0D642A09C38A0D30C222C4139D30.tpdjo09v_3?cidTexte=JORFTEXT000023493221&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id
  3. L'Institut Curie a fusionné le 1er janvier 2010 avec l'ex-Centre René Huguenin de Saint-Cloud http://www.centrerenehuguenin.fr/

Liens externes









Catégories: Centre régional de lutte contre le cancer




Information à partir de: 02.05.2021 09:04:40 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.