Château de Cadreils - fr.LinkFang.org

Château de Cadreils




Château de Cadreils
Propriétaire actuel Brice Gayet[1]
Destination actuelle Propriété privée
Protection  Inscrit MH (1973, façades et toitures)
Coordonnées
Pays France
Région Occitanie
Département Gers
Commune Berrac

Le château de Cadreils est un château situé à Berrac (Gers), non loin de la commune de Saint-Martin-de-Goyne, entre Lectoure et Condom.

Sommaire

Histoire


Le château actuel a été construit à la fin du XVIIe siècle par les seigneurs de Berrac de Cadreils, sur les bases d’un bâtiment daté du 15e siècle et correspondant à un pavillon trapu à deux étages au nord et à la tour ronde de l’angle nord-ouest. Le corps quadrangulaire ouest, la tour carrée du sud-ouest et les ailes ont été rajoutées ultérieurement. Il n’est donc pas facile de déterminer si ce premier bâtiment était un château de type gascon, mais cela reste une possibilité. Un pigeonnier date de 1690. Une galerie a été construite en 1689 (date inscrite) et l'intérieur du château a été restauré, notamment l'escalier[2]. L’élévation et les toitures sont inscrites aux monuments historiques depuis 1973. Cette propriété étant privée, le château ne se visite pas. Il est la propriété de la famille Gayet.

Architecture


Le château s’organise à partir d’un corps principal quadrangulaire, auquel se raccordent vers l’est des bâtiments annexes délimitant une cour, fermée à l’est par un mur sur une dénivellation d’environ cinq mètres. La façade principale, à l’ouest, est flanquée au nord d’une tour ronde, au sud d’une tour carrée en légère saillie. À un étage sur rez-de-chaussée, marqué par une moulure simple, elle présente des grandes fenêtres de style classique sur trois travées.

Bien que datée de la fin du XVIIe siècle, la construction demeure d’une austérité encore moyenâgeuse (sans vocation militaire ou défensive, le château était cependant entouré de douves[3]), seulement animée par des baies à meneaux et des fenêtres classiques. Le côté nord présente un ensemble de constructions disparates. La façade méridionale offre en revanche une galerie au premier étage, formée de quatre arcades à arcs en anse de panier, bordées d’un garde-corps à balustres en double poire. Avec la présence au centre de la façade d’un fronton triangulaire d’une modénature soignée, on s’attendrait à ce que la galerie s’étende sur toute la longueur de la façade dans le respect de la symétrie (trois arcades de part et d’autre de l’arcade centrale). Au lieu de cela, le mur nu se poursuit vers l’est, percé à gauche d’une grande baie à meneaux, et à droite d’une fenêtre étroite. Le rez-de chaussée présente quelques ouvertures sans décoration particulière.

Le château comporte également :

- un bel  escalier intérieur restauré, escalier tournant à retours avec jour ;

- des douves sèches à l'ouest franchissant un pont dormant avec décor de boules de lavande ;

- un portail sud portant la date de 1689 sur la clef de son arc et possédant de jolis vantaux décorés de caissons ;

- un pigeonnier type "pied de mulet" portant la date de 1690 sur son arcade ;

- une fontaine (classée ?) dans l'allée montant au château.

Notes et références


  1. Gaëlle Richard, « Le château gersois des parents de Julie Gayet », Sud Ouest,‎ (lire en ligne , consulté le 10 novembre 2016)
  2. Notice no PA00094740 , base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Jean-Henri Ducos, Châteaux et salles du Lectourois

Voir aussi


Articles connexes

Liens externes

Bibliographie










Catégories: Château dans le Gers | Monument historique dans le Gers | Monument historique inscrit en 1973








Information à partir de: 25.06.2020 04:29:39 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.