Chemins de Compostelle en France - fr.LinkFang.org

Chemins de Compostelle en France




Chemins de Saint-Jacques-de-
Compostelle en France *

Borne des mille kilomètres à Moustey (Landes)
sur la via Turonensis.
Pays France
Subdivision
Type Culturel
Critères (ii) (iv) (vi)
Numéro
d’identification
868
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Dans le cadre des Chemins de Compostelle en France, 71 monuments ainsi que 7 portions de chemins sont inscrits depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco sous le titre officiel de « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France ».

En sus de cette inscription au patrimoine mondial, les Chemins de Compostelle dans leur ensemble ont également obtenu le premier label itinéraire culturel européen (ICE) du Conseil de l'Europe en 1987[1].

Sommaire

L'inscription


L'inscription des chemins de pèlerinage européens au Patrimoine mondial a fait l'objet d'une première recommandation du Conseil de l'Europe en 1984 (recommandation 987). En 1993, l'Espagne obtint de l'Unesco l'inscription au Patrimoine mondial du Camino francés au titre « d’un paysage culturel linéaire continu qui va des cols des Pyrénées à la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle. » Outre 166 villes ou villages et plus de 1 800 bâtiments, a été classée une bande de trente mètres de part et d’autre du chemin.

En , le ministère français de la Culture engagea la préparation d'un dossier demandant l'inscription des chemins de Compostelle en France. Pour cela il choisit de présenter des sites « comportant des monuments majeurs et parfaitement attestés comme appartenant au pèlerinage jacquaire. » Le dossier français fut soumis à l'appréciation des experts de l’Icomos (International COuncil on MOnuments and Sites), en français « Conseil international des monuments et des sites ». Il fut ensuite examiné le par le Comité du patrimoine mondial réuni à Kyoto. Le site Internet de l'Unesco justifie comme suit l'inscription des monuments français : « Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour d'innombrables pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, les pèlerins devaient traverser la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présente inscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les quatre routes qu'ils empruntaient. »

71 monuments présentés par la France pour leur appartenance aux chemins de Compostelle sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial. S'y ajoutent 7 tronçons de chemin[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liste des monuments inscrits


Monument Image Localité Département Région Voie Coordonnées
1 Cathédrale Saint-Front Périgueux Dordogne Nouvelle-Aquitaine Via Lemovicensis
2 Église Saint-Avit Saint-Avit-Sénieur Dordogne Nouvelle-Aquitaine
3 Église abbatiale Notre-Dame de la Nativité Le Buisson-de-Cadouin Dordogne Nouvelle-Aquitaine
4 Ancienne cathédrale Saint-Jean-Baptiste Bazas Gironde Nouvelle-Aquitaine Via Lemovicensis
5 Basilique Saint-Seurin Bordeaux Gironde Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
6 Basilique Saint-Michel Bordeaux Gironde Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
7 Cathédrale Saint-André Bordeaux Gironde Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
8 Ancienne abbaye Notre-Dame de la Sauve Majeure La Sauve Gironde Nouvelle-Aquitaine
9 Église Saint-Pierre La Sauve Gironde Nouvelle-Aquitaine
10 Basilique Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres[3] Soulac-sur-Mer Gironde Nouvelle-Aquitaine Voie de Soulac
11 Église Sainte-Quitterie Aire-sur-l'Adour Landes Nouvelle-Aquitaine Via Podiensis
12 Clocher-porche de l'ancienne église Mimizan Landes Nouvelle-Aquitaine Voie de Soulac
13 Abbaye Saint-Jean Sorde-l'Abbaye Landes Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
14 Abbaye de Saint-Sever Saint-Sever Landes Nouvelle-Aquitaine Via Lemovicensis
15 Cathédrale Saint-Caprais Agen Lot-et-Garonne Nouvelle-Aquitaine
16 Cathédrale Sainte-Marie Bayonne Pyrénées-Atlantiques Nouvelle-Aquitaine Voie de Soulac
17 Église Saint-Blaise L'Hôpital-Saint-Blaise Pyrénées-Atlantiques Nouvelle-Aquitaine
18 Porte Saint-Jacques Saint-Jean-Pied-de-Port Pyrénées-Atlantiques Nouvelle-Aquitaine Via Podiensis
19 Église Sainte-Marie Oloron-Sainte-Marie Pyrénées-Atlantiques Nouvelle-Aquitaine Via Tolosana
20 Église Notre-Dame-du-Port Clermont-Ferrand Puy-de-Dôme Auvergne-Rhône-Alpes
21 Cathédrale Notre-Dame Le Puy-en-Velay Haute-Loire Auvergne-Rhône-Alpes Via Podiensis
22 Hôtel-Dieu Saint-Jacques Le Puy-en-Velay Haute-Loire Auvergne-Rhône-Alpes Via Podiensis
23 Mont Saint-Michel[4] Le Mont-Saint-Michel Manche Normandie
24 Église prieurale Sainte-Croix-Notre-Dame La Charité-sur-Loire Nièvre Bourgogne-Franche-Comté Via Lemovicensis
25 Église Saint-Jacques Asquins Yonne Bourgogne-Franche-Comté Via Lemovicensis
26 Basilique Sainte-Madeleine[4] Vézelay Yonne Bourgogne-Franche-Comté Via Lemovicensis
27 Collégiale Saint-Étienne (anciennement collégiale Saint-Jacques) Neuvy-Saint-Sépulchre Indre Centre-Val de Loire Via Lemovicensis
28 Cathédrale Saint-Étienne[4] Bourges Cher Centre-Val de Loire Via Lemovicensis
29 Basilique Notre-Dame L'Épine Marne Grand Est
30 Église Notre-Dame-en-Vaux Châlons-en-Champagne Marne Grand Est
31 Tour Saint-Jacques (vestige de l’église Saint-Jacques-la-Boucherie) Paris Paris Île-de-France Via Turonensis
32 Ancienne abbatiale Saint-Gilles Gard Occitanie Via Tolosana
33 Ancienne abbaye de Gellone Saint-Guilhem-le-Désert Hérault Occitanie Via Tolosana
34 Pont du Diable Saint-Jean-de-Fos Hérault Occitanie Via Tolosana
35 Église Saint-Léonard Saint-Léonard-de-Noblat Haute-Vienne Nouvelle-Aquitaine Via Lemovicensis
36 Église Notre-Dame de Tramesaygues Audressein Ariège Occitanie
37 Ancienne cathédrale, cloître, cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède, palais épiscopal, remparts Saint-Lizier Ariège Occitanie
38 Abbatiale Sainte-Foy Conques Aveyron Occitanie Via Podiensis
39 Pont sur le Dourdou Conques Aveyron Occitanie Via Podiensis
40 Pont-Vieux Espalion Aveyron Occitanie Via Podiensis
41 Pont sur le Lot Estaing Aveyron Occitanie Via Podiensis
42 Pont dit « des pèlerins » sur la Boralde Saint-Chély-d'Aubrac Aveyron Occitanie Via Podiensis
43 Ancienne cathédrale Notre-Dame Saint-Bertrand-de-Comminges Haute-Garonne Occitanie
44 Basilique paléochrétienne, chapelle Saint-Julien Saint-Bertrand-de-Comminges Haute-Garonne Occitanie
45 Basilique Saint-Sernin Toulouse Haute-Garonne Occitanie Via Tolosana
46 Hôtel-Dieu Saint-Jacques et ancien pont Toulouse Haute-Garonne Occitanie Via Tolosana
47 Basilique Saint-Just Valcabrère Haute-Garonne Occitanie
48 Cathédrale Sainte-Marie Auch Gers Occitanie Via Tolosana
49 Pont d’Artigues ou de Lartigues Beaumont-sur-l’Osse Gers Occitanie Via Podiensis
50 Collégiale Saint-Pierre La Romieu Gers Occitanie Via Podiensis
51 Cathédrale Saint-Étienne Cahors Lot Occitanie Via Podiensis
52 Pont Valentré Cahors Lot Occitanie Via Podiensis
53 Dolmen de Pech-Laglaire Gréalou Lot Occitanie Via Podiensis
54 Hôpital Saint-Jacques Figeac Lot Occitanie Via Podiensis
55 Basilique Saint-Sauveur et crypte Saint-Amadour Rocamadour Lot Occitanie
56 Hospice du Plan et chapelle Notre-Dame-de-l’Assomption, connue sous le nom de chapelle des Templiers Aragnouet Hautes-Pyrénées Occitanie
57 Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste[4] Gavarnie Hautes-Pyrénées Occitanie
58 Église Saint-Laurent Jézeau Hautes-Pyrénées Occitanie
59 Église Saint-Jacques Ourdis-Cotdoussan Hautes-Pyrénées Occitanie
60 Église Notre-Dame-du-Bourg Rabastens Tarn Occitanie
61 Abbatiale Saint-Pierre et cloître Moissac Tarn-et-Garonne Occitanie Via Podiensis
62 Cathédrale Notre-Dame[4] Amiens Somme Hauts-de-France
63 Église Saint-Jacques-le-Majeur-et-Saint-Jean-Baptiste Folleville Somme Hauts-de-France
64 Église paroissiale Saint-Jacques Compiègne Oise Hauts-de-France
65 Basilique Saint-Eutrope[5] Saintes Charente-Maritime Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
66 Abbaye royale Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-d'Angély Charente-Maritime Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
67 Église Saint-Pierre Aulnay Charente-Maritime Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
68 Ancien hôpital des Pèlerins Pons Charente-Maritime Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
69 Église Saint-Hilaire Melle Deux-Sèvres Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
70 Église Saint-Hilaire-le-Grand Poitiers Vienne Nouvelle-Aquitaine Via Turonensis
71 Église Saint-Honorat[4] Arles Bouches-du-Rhône Provence-Alpes-Côte d'Azur Via Tolosana

Liste des tronçons inscrits


Sept portions de la Via Podiensis (ou Chemin du Puy), totalisant environ 160 km, font également l'objet d'une inscription :

  1. 22 km entre Aroue et Ostabat[6] (Pyrénées-Atlantiques).
  2. 17 km entre Nasbinals et Saint-Chély-d'Aubrac (Lozère et Aveyron).
  3. 17 km entre Saint-Côme-d'Olt et Estaing (Aveyron).
  4. 35 km entre Lectoure et Condom (Gers).
  5. 18 km entre Montredon et Figeac (Lot).
  6. 22,5 km entre Faycelles et Cajarc (Lot).
  7. 26 km entre Bach et Cahors (Lot).

Cette inscription conforte le Chemin du Puy comme itinéraire contemporain privilégié, même si la classification globale de l'UNESCO redonne leur chance aux autres chemins.

Notes et références


  1. Conseil de l'Europe : Les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle
  2. Les 71 monuments transformés en jalons
  3. Inscrit sous l'intitulé « Église Notre-Dame-de-la-fin-des-Terres »
  4. a b c d e et f Biens à double inscription (inscrits sur la liste du patrimoine mondial soit individuellement soit comme partie d'un bien plus large, en plus de l'inscription au titre des « chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France »).
  5. Inscrit sous l'intitulé « Église Saint-Eutrope »
  6. Chemin d'Aroue à Ostabat au Patrimoine mondial

Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes









Catégories: Itinéraire jacquaire en France | Patrimoine jacquaire en France | Patrimoine mondial en France








Information à partir de: 21.06.2020 11:52:36 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.