Decumanus - fr.LinkFang.org

Decumanus




Le decumanus est un axe est-ouest dans une ville romaine.

Sommaire

Étymologie


L'origine du mot decumanus est probablement en rapport avec le nombre dix (decem en latin), sans que l'on puisse être certain de la raison de cette dérivation[1].

Une explication habituelle est que le decumanus forme avec le cardo un X, qui est la figure du chiffre 10 en latin. C'est l'explication donnée par les Gromatici veteres (voir article Arpenteur romain).

Caractéristiques


En centuriation romaine, un decumanus est une voie orientée d'est en ouest, dans une ville, un camp ou une colonie romaines. Le decumanus principal est le decumanus maximus, qui relie normalement la porta praetoria (la plus proche de l'ennemi dans un camp romain) à la porta decumana (la plus éloignée).

Suivant un plan hippodamien, le decumanus maximus et l'axe qui lui est perpendiculaire, le cardo maximus, sont les axes principaux qui structurent tout camp romain et, en principe, toute fondation de colonie romaine. Ce schéma d'urbanisation, qui se diffuse dans tout l'Empire romain, trouverait son origine dans les rites du bornage étrusque[2],[3]. En pratique, l'orientation selon les points cardinaux pouvait être respectée plus ou moins exactement, l'orthogonalité des axes étant plus systématiquement respectée.

Le forum, cœur de la vie économique de la ville, est normalement situé à l'intersection du cardo maximus et du decumanus maximus (la groma), ou à proximité immédiate.

Exemples


Annexes


Références

  1. Pierre Grimal, Les Villes romaines, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? » (no 657), , 7e éd. (1re éd. 1954) (ISBN 2-13-043368-5), p. 18.
  2. [PDF] Dominique Briquel, « Rome comme ville étrusque » , Université de Caen, .
  3. Brice Gruet, La Rue à Rome, miroir de la ville. Entre l'émotion et la norme, Paris, Presses Paris Sorbonne, , 557 p. (ISBN 2-84050-416-2, lire en ligne ).
  4. (en) C. M. Hogan, « Diocletian's Palace » , The Megalithic Portal.
  5. (en) William E. Mierse, Temples and Towns in Roman Iberia : the social and architectural dynamics of sanctuary designs from the third century B.C. to the third century A.D., Berkeley (Calif.), University of California Press, , 346 p. (ISBN 0-520-20377-1).
  6. « Histoire de Strasbourg : quand Strasbourg était Argentorate » , B&S Éditions.
  7. a et b (en) Ivan Mannheim, Syria & Lebanon Handbook : The Travel Guide, Footprint Travel Guides, , 404 p. (ISBN 1-900949-69-5).

Bibliographie

Articles connexes









Catégories: Apports des Étrusques aux Romains | Histoire de la route | Voie romaine








Source: Wikipedia - https://fr.wikipedia.org/wiki/Decumanus (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.


Information à partir de: 23.06.2020 12:13:24 CEST - Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.