Diplôme


Le diplôme (du grec ancien : δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit émanant généralement d'une autorité souveraine[1] ou d'un organisme officiel, conférant ou attestant d'un droit (patente, bulle), d'un titre (nobiliaire, professionnel), d'un honneur (décoration, prix) ou d'un grade universitaire[2]. Le terme parchemin est vieilli.

Sommaire

Histoire


Bien que l'habitude tende à disparaître il se présentait le plus souvent, jusqu'à la fin du XXe siècle, sous une forme imitant de façon moderne les brevets royaux et vieux titres nobiliaires (sans doute pour légitimer une nouvelle élite du mérite, à l'égal des anciennes, patrimoniales, censitaires ou du fait du Prince) ; d'où des cadres archaïques et compliqués.

Citation de Paul Valéry à propos du diplôme : « Je n'hésiterai jamais à le déclarer, le diplôme est l'ennemi de la culture[3]. »

Depuis l'entrée dans une période de chômage de masse, le diplôme est souvent mis en balance avec l'expérience des candidats à un emploi : « C'est le diplômé lui-même qui révèle la valeur de son diplôme »[4].

Diplôme français


À ce titre, le diplôme certifie un niveau de connaissances (ou de compétences, pour les diplômes professionnels) que l'on reconnaît acquis, soit (le plus souvent) après des études et la réussite à un examen, soit par équivalence, notamment, en France, dans le cadre de la reconnaissance des acquis de l'expérience (VAE).

Pour en tirer parti pleinement, il doit être homologué au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) par les autorités nationales compétentes, ce qui permet, en outre, certaines équivalences au niveau international.

On pourrait même penser que, juridiquement, c'est ce qui le différencie de la simple attestation qui n'atteste généralement que d'un cursus, notamment lorsque l'établissement qui la délivre n'est pas habilité à la préparation d'un diplôme quelconque.

La frontière est toutefois mince, d'une part, parce que certaines attestations peuvent se présenter visuellement comme de vrais diplômes, d'autre part, parce que certains diplômes ont des intitulés variés, par exemple, attestation, certificatetc., enfin parce qu'il arrive que pour des raisons techniques, le diplôme ne soit pas délivré de suite. C'est alors qu'une Attestation de réussite en tient lieu, jusqu'à l'échange éventuel avec le diplôme, lorsqu'il est enfin édité et réclamé.

Par ailleurs, certains établissements d'enseignement ont une telle réputation, nationale ou internationale, que les diplômes qu'ils délivrent se suffisent à eux-mêmes ; ce qui démontre que les diplômes valent surtout en fonction de leur notoriété chez les employeurs potentiels.

Cependant, la distinction prend tout son sens lorsque l'obtention de tel diplôme est une condition juridique, soit pour être admis à passer un concours administratif, soit à l'exercice d'une profession réglementée.

En France, depuis la réforme LMD, on distingue les diplômes nationaux (baccalauréat, licence, master et doctorat), délivrés par les universités, les diplômes d'État, délivrés au nom de l'État, mais ne constituant pas des diplômes nationaux, les diplômes universitaires et diplômes d'établissement, qui sont délivrés par des institutions d'enseignement supérieur en leur nom propre. Selon leur degré d'intégration ou de reconnaissance, ces diplômes peuvent donner droit à la collation de grades universitaires. Cette collation est de droit pour les titulaires de diplômes nationaux et fonction de textes règlementaires pour certains diplômes d'État et d'établissement.

Diplômes britanniques


Les diplômes universitaires britanniques équivalents à la licence française s'appelaient autrefois tous "BA" pour Bachelor of Arts, et ce quelle que soit la matière étudiée. Aujourd'hui existe une multitude de bachelor comprenant le BA, BS (Bachelor of Science), BEng (Engineering), BDes (Design), etc. Au Royaume-Uni et dans une grande partie du Commonwealth, on utilise un système distinct de notes :

Notes et références


  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Diplôme » (sens A) dans le Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Diplôme » (sens B) dans le Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  3. Paul Valéry - sur les diplômes et le baccalauréat , sur skhole.fr du 10 avril 2009, consulté le 23 juillet 2016.
  4. La valeur des diplômes, Yves Le Duc, L'Harmattan, 2016.

Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes








Catégories: Diplôme | Source historique




Information à partir de: 17.10.2021 06:48:34 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.