Direction centrale de la Sécurité publique


Direction centrale
de la Sécurité publique
Situation
Création
Type Direction centrale
Siège Hôtel de Beauvau, Paris 8e
Langue Français
Organisation
Effectifs 66 337 ()
Directeur central Jean-Marie Salanova
Organisations affiliées Direction générale de la Police nationale

Site web police-nationale.interieur.gouv.fr

La direction centrale de la Sécurité publique (DCSP) est l'une des directions actives de la direction générale de la Police nationale du ministère de l'Intérieur français. Elle a pour mission d'assurer la protection des personnes et des biens, de prêter assistance et de veiller à la tranquillité et au maintien de l'ordre public. C'est la direction dont dépendent tous les commissariats de France, dans lesquels les citoyens peuvent se rendre lorsqu'ils sont confrontés à une difficulté même si elle ne présente aucun caractère pénal.

La DCSP est implantée dans 92 départements métropolitains, quatre départements et régions d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion), deux collectivités d'outre-mer (Nouvelle-Calédonie et Polynésie française), ainsi que dans la collectivité départementale de Mayotte. Depuis le (décret no 2009-898 du ), elle n'est plus présente dans la petite couronne de Paris où la sécurité relève de la préfecture de police de Paris. La DCSP est implantée dans 1 713 communes, soit 4 % du territoire, mais dans lesquels est concentrée 49 % de la population française (en , 33 089 751 habitants.

C'est la Gendarmerie, en particulier la gendarmerie départementale, qui effectue les missions de sécurité publique là où la DCSP n'a pas compétence quotidienne. Ainsi, 60% de la délinquance et de la criminalité constatées en France l'est en secteurs où la DCSP et la préfecture de Police traitent quotidiennement les questions de sécurité quotidienne (« zones Police nationale »). Cependant, la Gendarmerie comme la Police nationale sont compétentes sur tout le territoire.

Sommaire

Missions


La DCSP assure la protection des personnes et des biens, prête assistance, veille à la tranquillité et au maintien de l'ordre public. Elle gère également les interventions dans le cadre de police-secours, qui symbolise le rôle d'assistance que la Police nationale doit à tous les citoyens. Les policiers que l'on peut voir tous les jours, en patrouille, dans les commissariats… appartiennent à la DCSP. En raison de la grande diversité de leurs missions, les fonctionnaires de la DCSP sont considérés comme les « généralistes » de la Police nationale.

Les missions de la DCSP sont nombreuses et variées :

Organisation


La DCSP est dirigée par un directeur central assisté d'un directeur central adjoint et comprend deux structures différentes :

En fonction de leur importance les structures territoriales de la Sécurité publique prennent, de la plus grande à la plus petite, le nom de service, d'unité ou de brigade. Elles sont, en principe, organisées au niveau de la circonscription mais, dans les grands départements il existe des structures départementales destinées à les renforcer, au quotidien ou en cas de besoin, dans certains secteurs spécifiques d'activité.

Échelon central

L'échelon central de la DCSP est composé :

Tous les cadres supérieurs employés dans cette structure centrale sont issus du corps de conception et de direction. Par ailleurs, le directeur est obligatoirement du grade de directeur des services actifs.

Liste des directeurs centraux depuis 1968[1] :

Échelon territorial

L'échelon territorial est constitué de 99 directions départementales de la Sécurité publique (DDSP) regroupant un nombre variable de circonscriptions (426 au total), qui tient compte des données géographiques, démographiques et sociologiques. Depuis le 14 septembre 2009, les trois DDSP de la Petite couronne ont été placées sous l'autorité du préfet de police de Paris.

Les Directions Départementales de la Sécurité publique (DDSP)

On trouve une direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) dans chaque département (sauf pour les départements de Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne où se trouvent des Directions territoriales de la Sécurité publique dépendant de la préfecture de police de Paris). Leur état-major est installé dans l'hôtel ou commissariat de police de la principale ville du département (pas obligatoirement la préfecture).

Les DDSP sont divisées en CSP (Circonscription de Sécurité Publique), comptant pour chacune d'elles un commissariat ou hôtel de police et des postes de police satellites. Les plus importantes DDSP disposent d'unités opérationnelles venant renforcer l'action des CSP dans leur domaine de compétence. Dans l'hôtel de police (ou un commissariat central de police), où est basée la DDSP se trouvent à la fois les structures installées au niveau départemental et les structures installées au niveau de la circonscription.

À l'échelle d'une DDSP, nous pouvons mentionner plusieurs services courants renforçant l'action des CSP :

Les directeurs départementaux de la Sécurité publique appartiennent tous au corps de conception et de direction de la Police nationale. Ils sont nommés par arrêté du ministre de l'Intérieur et sont placés sous une double autorité : celle des préfets qu'ils assistent et conseillent en matière de Sécurité publique et d'information générale, et celle des procureurs de la République sous le contrôle desquels ils exécutent les missions de police judiciaire dont ils sont chargés.

Cas de l'agglomération parisienne

Au (décret no 2009-898 du 24 juillet 2009), la préfecture de police a absorbé les trois DDSP de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, qui sont devenus des directions territoriales de sécurité de proximité (DTSP), regroupées, à l'image des services de police de paris intra-muros au sein de la direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP), forte de 26 000 policiers. La DSPAP travaille en coordination avec la Direction de l'Ordre Public et de la Circulation (DOPC) et les pompiers de Paris[2]. La DSPAP et la DOPC assurent les missions de la DCSP dans paris et la petite couronne. Les services de police de la zone sont directement sous l'autorité de la préfecture de police de Paris : la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) et la DCSP n'ont aucune autorité dessus.

Les circonscriptions de sécurité publique

La Circonscription de Sécurité Publique (CSP) est l'entité de base des services territoriaux de la DCSP. Une circonscription peut être mono-communale ou pluri-communale. Généralement, dans les départements de province, les communes de moins de 20 000 habitants sont placées sous la compétence territoriale de la Gendarmerie nationale. (La CSP de Decazeville, qui est la plus petite, ne couvre qu'environ 5 000 habitants, tandis que Lunel, qui dépasse les 20 000 habitants, est en zone gendarmerie)

Chaque circonscription de Sécurité publique compte un commissariat de police et éventuellement des postes de police satellites. Elle est dirigée par un fonctionnaire du corps de conception et de direction de la police nationale (commissaire) ou par un commandant de police à l'emploi fonctionnel et dispose d'un nombre de structures variables, mais comprenant généralement 2 structures principales (SIAAP et BSU) :

Une CSP peut aussi disposer d'autres unités telles que les BST (Brigades Spécialisées de Terrain), chargées de renforcer les autres unités dans un secteur particulièrement sujet à la délinquance, les Brigades de Contrôle Technique (BCT), chargées de vérifier la conformité des véhicules en circulation et notamment leur niveau de nuisance sonore, les brigades ou formations motocyclistes urbaines (BMU ou FMU), les brigades canines, etc.

L'organisation d'un commissariat autour d'un SIAAP et d'un SAIP se retrouve dans la plupart des commissariats d'importance.

À noter que les noms des services sont fixés localement et peuvent varier. Ainsi, BST est le nom le plus courant de cette unité, mais celle-ci peut s'appeler Groupe de Soutien de Quartier (GSQ) ou encore autrement. De même, une brigade anti-cambriolage peut s'appeler une cellule anti-cambriolage.

Le nombre d'unité d'un commissariat varie en fonction de sa taille : plus un commissariat est important, plus ses services sont spécialisés. Certains services n'existent que dans quelques commissariats, leur création étant décidée localement. Seuls les brigades de police secours, ou brigades de roulement sont universelles.

Les centres d'information et de commandement (CIC)

Les centres d'information et de commandement (CIC) sont des services installés au sein des Directions Départementales de la Sécurité Publique (DDSP). À la Préfecture de Police de Paris (PP), on trouve une salle d'information et de commandement (SIC) (et non un CIC) dans certains commissariat d'arrondissement et de communes de banlieue, en plus des CIC centrales dans chaque département de petite couronne et à la préfecture de police de Paris.

Un CIC est composé de gardiens de la paix aiguilleurs de l'information opérationnelle (opérateurs radio). Ce sont des maillons indispensables dans l'exécution des opérations. Ce sont eux qui répondent aux appels d'urgence du « 17 » et du « 112 » (avec un portable). Ils sont sous la responsabilité d'un chef de centre (ou de salle). Repérer les appels téléphoniques concernant de réelles urgences et y répondre, coordonner, centraliser et transmettre les informations aux responsables hiérarchiques et aux policiers sur le terrain, diffuser des instructions de manière claire et précise, ou encore suivre le trafic radio de l'ensemble des unités policières…, telles sont les principales missions de ces fonctionnaires de police.

Doté(e)s de multiples écrans et d'une cartographie en constante évolution, ces CIC permettent aux policiers qui y exercent leur activité de bénéficier des derniers équipements de transmission.

Effectifs


La DCSP dispose du plus gros budget et des plus gros effectifs de la Police nationale. Elle emploie 66 337 personnels titulaires et contractuels (au 01.01.2016).

Annexes


Article connexe

Liens externes

Notes et références


  1. « Liste des chefs de police - Sécurité publique  », Société française d'histoire de la Police.
  2. « Le Grand Paris sera d'abord celui de la sécurité », Le Monde, 17 juin 2009.







Catégories: Direction générale de la Police nationale




Information à partir de: 15.06.2021 03:55:20 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.