Festival de Cannes 2018 - fr.LinkFang.org

Festival de Cannes 2018



Festival de Cannes 2018

Cate Blanchett, présidente du jury.
71e Festival de Cannes
Détails
Dates Du au
Lieu Palais des festivals, Cannes, France
Président du jury Cate Blanchett
Film d'ouverture Everybody Knows
Film de clôture L'Homme qui tua Don Quichotte
Site web www.festival-cannes.com
Résumé
Palme d’or Une affaire de famille
Grand Prix BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan
Prix du jury Capharnaüm
Chronologie

Le Festival de Cannes 2018, 71e édition, a lieu du au au Palais des festivals, à Cannes. Le maître de cérémonie est Édouard Baer qui reprend ce rôle pour la troisième fois.

Sommaire

Déroulement


Préparation

Le , il est annoncé que le prochain Festival de Cannes bouscule ses habitudes. En effet, le Festival débutera le mardi et s'achèvera le samedi (les dates annoncées en juin 2017 faisaient état du 9 au 20 mai), afin de rechercher une meilleure médiatisation du palmarès (même si on souligne que le même jour cette année aura lieu le mariage médiatisé du prince Harry et de Meghan Markle[1]) et de permettre d'organiser des avants-premières du film d'ouverture[2].

Le , il est annoncé que ce sera l'actrice australienne Cate Blanchett qui présidera le jury. Elle succède ainsi à l'espagnol Pedro Almodóvar.

Le , il est annoncé que ce sera le réalisateur français Bertrand Bonello qui présidera le jury de la Cinéfondation.

Le , l'affiche de la Semaine de la critique est dévoilée. Il s'agit d'une photo de l'actrice Noée Abita, actrice du film Ava de Léa Mysius.

Le , dans une interview pour Le Film français, Thierry Frémaux annonça plusieurs nouveautés et clarifications : le retour du film de clôture, l'interdiction des selfies sur le tapis rouge, les avant-premières pour la presse sont supprimés, la grande première d'un film en compétition sera son gala et Netflix ne peut présenter ses films que hors-compétition.

Le , il est annoncé que ce sera la réalisatrice suisse Ursula Meier qui présidera le jury de la Caméra d'or.

Le , il est annoncé que ce sera le réalisateur norvégien Joachim Trier qui présidera le jury de la Semaine de la critique et son jury est dévoilé. Le même jour, il est annoncé qu'une version restaurée de 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick sera projetée sur la Croisette à l'occasion des 50 ans du film, et présentée par Christopher Nolan, dont ce sera la première participation au Festival. Il est également annoncé que ce dernier donnera une masterclass le lendemain de la projection.

Le , il est annoncé que Martin Scorsese recevra le Carrosse d'or.

Le , il est annoncé que Benicio del Toro présidera le jury Un certain regard. Il a reçu le prix d'interprétation masculine pour son rôle dans Che de Steven Soderbergh en 2008 et il fut membre du jury en 2010 sous la présidence de Tim Burton. Le même jour, l'affiche de la Quinzaine des Réalisateurs est dévoilée : il s'agit d'un cliché de William Klein.

Le , le film d'ouverture est dévoilé. Il s'agit du film Everybody Knows réalisé par Asghar Farhadi avec Penélope Cruz et Javier Bardem. Le film d'ouverture sera également en compétition pour la Palme d'or, le dernier en date étant Moonrise Kingdom de Wes Anderson, autrefois projeté en ouverture en 2012. Le même jour, il est annoncé qu'Édouard Baer sera le maître de cérémonie pour la troisième fois. Il a déjà été maître de cérémonie deux années consécutives en 2008 et 2009.

Le , un film rejoint la section Hors-compétition. Il s'agit de Solo: A Star Wars Story de Ron Howard. C'est par ailleurs la troisième fois que le Festival de Cannes présente un film de la saga Star Wars en avant-première, après Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones en 2002[3], et Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith en 2005[4].

Le même jour, Vanity Fair déclara que Netflix prit très mal la nouvelle réglementation du festival (l'année précédente, la société fut en compétition avec Okja et The Meyerowitz Stories) et pourrait boycotter Cannes. Les films concernés sont Roma en compétition et The Other Side of the Wind hors-compétition (on songea aussi à Un 22 juillet, Aucun homme ni dieu et They'll Love Me When I'm Dead mais ils prisent plutôt le créneau automnal). Finalement, Ted Sarandos, le directeur de l'achat de programmes de la plateforme, annonce que Netflix n'enverra aucun film à Cannes[5].

Le , la veille de la conférence de presse annonçant la sélection officielle, l'affiche du Festival de Cannes 2018 est dévoilée. Le visuel, celui d'un baiser entre Jean-Paul Belmondo et Anna Karina, est extrait du film Pierrot le fou de Jean-Luc Godard.

La sélection officielle est dévoilée le . Alors que différents médias avaient déjà fait des pronostics en se basant sur les tournages achevés et sur le potentiel de sélection d'un film, surtout si le réalisateur le fut souvent par le passé[6],[7],[8], la sélection surprit beaucoup par son renouvellement et par le fait que beaucoup de cinéastes précédemment sélectionnés voir primés par le passé n'en font pas partie (choix du sélectionneur ou les producteurs préfèrent présenter les films à Venise/Toronto)[9],[10],[11].. Mais des compléments de sélections sont prévus.

Le , il est annoncé que Sylvie Pialat présidera le jury de la Queer Palm.

Le est annoncé la sélection de la Semaine de la Critique.

Le est annoncé la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs. Le même jour, Thierry Frémaux confirme en interview sur Europe 1 la présence du réalisateur russe Andreï Zviaguintsev au sein du jury de la compétition.

Le , le reste du jury est dévoilé. En plus d'Andreï Zviaguintsev, il est composé des actrices Léa Seydoux et Kristen Stewart, de la chanteuse Khadja Nin, de la réalisatrice Ava DuVernay, de l'acteur Chang Chen, et des réalisateurs Robert Guédiguian et Denis Villeneuve.

Le , de nouveaux films rejoignent la sélection officielle. Ainsi Ayka de Sergey Dvortsevoy, Un couteau dans le coeur de Yann Gonzalez et Le Poirier sauvage de Nuri Bilge Ceylan complètent la compétition. Le film de Lars von Trier, The House that Jack Built, sera présenté hors compétition tout comme le film L'Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam, qui clôturera le festival[12]. En séances de minuit, deux autres films sont ajoutés : le documentaire sur la chanteuse Whitney Houston intitulé Whitney et réalisé par Kevin Macdonald ainsi que le téléfilm Fahrenheit 451 de Ramin Bahrani, remake du film de François Truffaut.

Le 23 avril 2018, le programme de Cannes Classics est annoncé. Le Festival célèbre notamment les 40 ans de Grease, projeté en présence de John Travolta, et les 30 ans du Grand Bleu de Luc Besson[13].

Le 24 avril 2018, la composition du jury de la Cinéfondation et des courts-métrages est dévoilée.

Faits marquants

Le soir de la cérémonie d'ouverture, Pierre Lescure annonce que 1500 jeunes cinéphiles seront invités lors des trois derniers jours du festival[14]. Ce programme, le premier dans le genre, s'intitule "3 Days in Cannes".

Le festival est diffusé par Canal +, qui voit son contrat renouvelé jusqu'en 2020[15],[16] pour la diffusion de la cérémonie d'ouverture, de la remise des prix et l'organisation d'une chaîne de télévision couvrant l'événement.

Netflix avait été présent l'année précédente avec Okja et The Meyerowitz Stories. En réaction à la nouvelle réglementation obligeant tout film en compétition à sortir en salles, la société décide de boycotter Cannes. Les films concernés sont Roma, prévu en compétition et The Other Side of the Wind, prévu hors-compétition.

Le 12 mai, 82 professionnelles du cinéma lancent un appel à la parité et à l'égalité salariale entre hommes et femmes dans le septième art, lors d'une montée des marches entièrement féminine à laquelle participent toutes les femmes membre du jury de la sélection des longs-métrages. Au cours de cette manifestation animée notamment par la président du Jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda, les participantes lisent un appel à « organiser activement la parité et la transparence dans les instances de décision » et à « l’équité et la réelle diversité » dans leurs milieux professionnels. Cet évènement, qui se déroule pendant le premier festival de Cannes post-affaire Weinstein, participe d'un mouvement plus vaste appelant à revaloriser la place des femmes dans les milieux du cinéma[17]. Le nombre de 82 participantes a une portée symbolique, car il correspond au nombre de réalisatrices ayant concouru à Cannes depuis la création du festival, contre 1645 réalisateurs[18].

Le réalisateur Jean-Luc Godard ne se déplace pas au festival pour la promotion de son film Le Livre d'image, mais donne néanmoins une conférence de presse via l'application FaceTime[19].

Les réalisateurs Ryan Coogler et Christopher Nolan, ainsi que les acteurs Gary Oldman et John Travolta donnent chacun pendant le festival une masterclass, en remplacement de la seule Leçon de cinéma.

Le réalisateur Lars von Trier fait son retour au festival avec le film The House that Jack Built, sept ans après avoir été déclaré persona non grata sur la croisette en raison d'une « boutade » sur le nazisme[20].

Le film de clôture, L'Homme qui tua Don Quichotte, est un « film maudit » de Terry Gilliam qui avait dû en interrompre le tournage en 2000. Terminé après près de vingt ans d'efforts, le long-métrage manque d'être bloqué en raison d'une action en justice de son ancien producteur Paulo Branco. Ce n'est que le 9 mai, soit le deuxième jour du festival, que la justice donne raison au réalisateur et confirme que le film pourra être distribué en salles et projeté à Cannes[21].

La cérémonie de clôture a été le théâtre d'un concert donné par Sting et Shaggy sur les marches du palais des festivals[22].

Jurys


Longs-métrages

Nom Qualité Nationalité
Cate Blanchett (présidente du jury) Actrice et productrice Australie
Chang Chen Acteur Taïwan
Ava DuVernay Réalisatrice et scénariste États-Unis
Robert Guédiguian Réalisateur, producteur et scénariste France
Khadja Nin Chanteuse Burundi
Léa Seydoux Actrice France
Kristen Stewart Actrice et réalisatrice États-Unis
Denis Villeneuve Réalisateur et scénariste Canada
Andreï Zviaguintsev Réalisateur et scénariste Russie

Cinéfondation et courts-métrages

Nom Qualité Nationalité
Bertrand Bonello (président du jury) Réalisateur, scénariste et compositeur France
Valeska Grisebach Réalisatrice, scénariste et productrice Allemagne
Khalil Joreige Cinéaste et artiste Liban
Alanté Kavaïté Réalisatrice et scénariste France Lituanie
Ariane Labed Actrice France

Un certain regard

Nom Qualité Nationalité
Benicio del Toro (président du jury) Acteur, réalisateur et producteur Porto Rico
Kantemir Balagov Réalisateur Russie
Julie Huntsinger Directrice artistique du Festival de Telluride États-Unis
Annemarie Jacir Réalisatrice et scénariste Palestine
Virginie Ledoyen Actrice France

Caméra d'or

Nom Qualité Nationalité
Ursula Meier (présidente du jury) Réalisatrice, scénariste et actrice Suisse
Marie Amachoukeli Réalisatrice France
Iris Brey Réalisatrice, écrivain et critique de cinéma France États-Unis
Sylvain Fage Président de Cinéphase (entreprise de doublage et post-production) France
Jeanne Lapoirie Directrice de la photographie France
Arnaud Larrieu Réalisateur France
Jean-Marie Larrieu Réalisateur France

Semaine de la critique

L'Œil d'or

Queer Palm

Cannes Soundtrack Award

Jury composé de journalistes :

Prix FIPRESCI

Présidé par Michel Ciment et composé de :

Sélections


Sélection officielle

Longs métrages en compétition

Titre Réalisation Distribution Pays
Everybody Knows (Todos lo saben) (film d'ouverture) Asghar Farhadi Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín, Eduard Fernandez Espagne
Yomeddine (يوم الدين)
(en compétition pour la Caméra d'or)
Abu Bakr Shawky Rady Gamal, Ahmed Abdelhafiz Égypte
Leto (Лето, Leto) Kirill Serebrennikov Teo Yoo, Irina Starchenbaum, Roman Bilyk, Filipp Avdeev Russie
Plaire, aimer et courir vite
(en compétition pour la Queer Palm)
Christophe Honoré Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès, Adèle Wismes France
Cold War (Zimna wojna) Pawel Pawlikowski Joanna Kulig, Borys Szyc, Agata Kulesza, Cédric Kahn Pologne
Le Livre d'image Jean-Luc Godard (pas de distribution) Suisse
Les Éternels (江湖儿女, Jiānghú érnǚ) Jia Zhangke Zhao Tao, Fan Liao Chine
Les Filles du soleil Eva Husson Golshifteh Farahani, Emmanuelle Bercot France
Trois visages (سه چهره, Se rokh) Jafar Panahi Behnaz Jafari, Jafar Panahi, Marziyeh Rezaei, Maedeh Erteghaei Iran
Heureux comme Lazzaro (Lazzaro Felice) Alice Rohrwacher Adriano Tardiolo, Agnese Graziani, Alba Rohrwacher, Luca Chikovani Italie
Une affaire de famille (万引き家族, Manbiki kazoku) Hirokazu Kore-eda Lily Franky, Sakura Ando, Mayu Matsuoka, Kirin Kiki Japon
Asako I & II (寝ても覚めても, Netemo Sametemo) Ryūsuke Hamaguchi Erika Karata, Masahiro Higashide, Rio Hamashita, Kōji Seto Japon
BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan (BlacKkKlansman) Spike Lee John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier, Topher Grace États-Unis
Under the Silver Lake David Robert Mitchell Andrew Garfield, Riley Keough, Topher Grace États-Unis
En guerre Stéphane Brizé Vincent Lindon, Mélanie Rover, Jacques Borderie, Olivier Lemaire France
Burning (버닝, Beoning) Lee Chang-dong Yoo Ah-in, Steven Yeun, Jeon Jong-seo Corée du Sud
Dogman Matteo Garrone Marcello Fonte, Edoardo Pesce, Alida Baldari Calabria, Nunzia Schiano Italie
Capharnaüm (كفرناحوم, Cafarnaúm) Nadine Labaki Nadine Labaki, Zain al-Rafeea, Yordanos Shifera, Treasure Bankole Liban
Un couteau dans le cœur
(en compétition pour la Queer Palm)
Yann Gonzalez Vanessa Paradis, Kate Moran, Nicolas Maury, Jonathan Genet France
Ayka (Айка) Sergey Dvortsevoy Samal Yeslyamova Kazakhstan
Le Poirier sauvage (Ahlat Ağacı) Nuri Bilge Ceylan Aydin Doğu Demirkol, Murat Cemcir, Bennu Yildirimlar, Hazar Ergüçlü Turquie

Hors compétition

Titre Réalisation Pays
Solo: A Star Wars Story Ron Howard États-Unis
Le Grand Bain Gilles Lellouche France
The House that Jack Built Lars von Trier Danemark
L'Homme qui tua Don Quichotte (The Man Who Killed Don Quixote) (film de clôture) Terry Gilliam Royaume-Uni

Séances de minuit

Titre Réalisation Pays
Fahrenheit 451 Ramin Bahrani États-Unis
Whitney (en compétition pour la Queer Palm) Kevin MacDonald Royaume-Uni
Arctic (en compétition pour la Caméra d'or) Joe Penna Islande
The Spy Gone North (Gongjack) Yoon Jong-bin Corée du Sud

Séances spéciales

Titre Réalisation Pays
10 Jours en Thaïlande (สิบปีในประเทศไทย, S̄ib pī nı pratheṣ̄thịy) Aditya Assarat, Wisit Sasanatieng, Chulayarnon Sriphol et Apichatpong Weerasethakul Thaïlande
L'État contre Mandela et les autres Nicolas Champeaux et Gilles Porte France
Gotti Kevin Connolly États-Unis
Le Grand Cirque mystique (O Grande Circo Místico) Carlos Diegues Brésil
La Traversée Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit France
Another Day of Life (Jeszcze dzień życia) Damian Nenow et Raul de la Fuente Pologne
À tous vents (To the Four Winds) Michel Toesca France
Les Âmes mortes (死亡的靈魂, Sǐwáng de línghún) Wang Bing Chine
Le Pape François : Un homme de parole (Papst Franziskus - Ein Mann seines Wortes) Wim Wenders Allemagne

Courts métrages en compétition

Titre Réalisation Pays
Gabriel Mariana Flores États-Unis
Judgement Raymund Ribay Gutierrez Philippines
Caroline Celine Held, Logan George États-Unis
Ombre (Tariki) Saeed Jafarian Iran
III Marta Pajek Pologne
Duality Masahiko Sato, Genki Kawamura, Yutaro Seki, Masayuki Toyota, Kentaro Hirase Japon
On the border Wei Shujun Chine
Toutes ces créatures Charles William Australie

Un certain regard

Titre Réalisation Pays
Border (Gräns) (en compétition pour la Queer Palm) Ali Abbasi Suède
Un grand voyage vers la nuit (地球最後的夜晚, Di Qiu Zui Hou De Ye Wan) Bi Gan Chine
Sofia (en compétition pour la Caméra d'or) Meryem Benm'Barek Maroc
Les Chatouilles (en compétition pour la Caméra d'or) Andréa Bescond et Éric Métayer France
Manto (मंटो) Nandita Das Inde
À genoux les gars Antoine Desrosières France
Girl (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Lukas Dhont Belgique
Meurs, monstre, meurs (Muere, monstruo, muere) Alejandro Fadel Argentine
Gueule d'ange (en compétition pour la Caméra d'or) Vanessa Filho France
Euforia (Euforia) (en compétition pour la Queer Palm) Valeria Golino Italie
Mon tissu préféré (My Favorite Fabric) (en compétition pour la Caméra d'or) Gaya Jiji Syrie
Rafiki (en compétition pour la Queer Palm) Wanuri Kahiu Kenya
Les Moissonneurs (Die Stropers) (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Etienne Kallos Afrique du Sud
In My Room Ulrich Köhler Allemagne
Donbass (Донбас) (film d’ouverture) Sergei Loznitsa Ukraine
L'Ange (El Ángel) (en compétition pour la Queer Palm) Luis Ortega Argentine
Les Morts et les Autres (Chuva é cantoria na aldeia dos mortos) João Salaviza, Renée Nader Messora Portugal Brésil
La Tendre Indifférence du monde (Әлемнің жұмсақтық мазасыздығы, Älemniñ jumsaqtıq mazasızdığı) Adilkhan Yerzhanov Kazakhstan

Cinéfondation

Titre Réalisation École Pays
Dolfin Megumi Ori Aharon Steve Tisch School of Film & Television Israël
End of Season Zhannat Alshanova London Film School Royaume-Uni
Sailor's Delight Louise Aubertin, Éloïse Girard, Marine Meneyrol, Jonas Ritter, Loucas Rongeart, Amandine Thomoux École supérieure de réalisation audiovisuelle France
Inanimate Lucia Bulgheroni NFTS Royaume-Uni
El Verano del Léon Eléctrico Diego Céspedes ICEI - Université du Chili Chili
Palm Trees and Power Lines Jamie Dack Tisch School of the Arts États-Unis
Dong wu xiong meng Di Shen Shanghai Theatre Academy Chine
Fragment de drame Laura Garcia La Fémis France
Cinco minutos afuera Constanza Gatti Universidad del Cine Argentine
Los tiempos de Héctor Ariel Gutiérrez Centro de Capacitación Cinematográfica Mexique
Dots Eryk Lenartowicz AFRTS Australie
Inny Marta Magnuska École nationale de cinéma de Łódź Pologne
Albastru si Rosu, in Proportii Egale Georgiana Moldoveanu Université nationale d'art théâtral et cinématographique Ion Luca Caragiale Roumanie
Così in Terra Pier Loreznzo Pisano Centro sperimentale di cinematografia Italie
Kalendar Igor Poplauhin École du nouveau cinéma de Moscou Russie
Mesle bache Adam Arian Vazirdaftari Tehran University of Dramatic Arts Iran
I am my Own Mother Andrew Zox Université d'État de San Francisco États-Unis

Cannes Classics

Titre Réalisateur Pays
Miss Daisy et son chauffeur (Driving Miss Daisy) Bruce Beresford États-Unis
Le Septième Sceau (Det sjunde inseglet) Ingmar Bergman Suède
Guerre et Paix (Война и мир) Serge Bondartchouk Union soviétique
Battement de cœur Henri Decoin France
Le Voleur de bicyclette (Ladri di biciclette) Vittorio De Sica Italie
Grand-père, raconte-nous (Fad’jal) Safi Faye Sénégal
Enamorada Emilio Fernández Mexique
Quatre chemises blanches (Cetri balti krekli) Rolands Kalniņš Lettonie
Coup pour coup Marin Karmitz France
2001, l'Odyssée de l'espace (2001: A Space Odyssey) Stanley Kubrick États-Unis
Hyènes Djibril Diop Mambéty Sénégal
Les Diamants de la nuit (Démanty noci) Jan Němec Tchécoslovaquie
Cinq et la peau Pierre Rissient France
Cyrano de Bergerac Jean-Paul Rappeneau France
Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot Jacques Rivette France
L'Île des amours (A Ilha dos Amores) Paulo Rocha Portugal
João et le couteau (João and the Knife) George Sluizer Pays-Bas
L'Heure des brasiers (La hora de los hornos) Fernando Ezequiel Solanas Argentine
La Garçonnière (The Apartment) Billy Wilder États-Unis
Documentaires
Titre Réalisateur Pays
Les Yeux d'Orson Welles (The Eyes of Orson Welles) Mark Cousins Royaume-Uni
Soyez naturel : L'histoire inédite d'Alice Guy-Blaché (Be Natural : The Untold Story of Alice Guy-Blaché) Pamela B.Green États-Unis
Jane Fonda in Five Acts Susan Lacy États-Unis
Bergman - A Year in Life (Bergman — ett år, ett liv) Jane Magnusson Suède
À la recherche d'Ingmar Bergman (Searching for Ingmar Bergman) Margarethe Von Trotta Allemagne

Cinéma de la plage

Titre Réalisateur Pays
Bagdad Café (Out of Rosenheim) Percy Adlon Allemagne, États-Unis
Le Grand Bleu Luc Besson France
Le Grand Bal Laetitia Carton France
Le Destin Youssef Chahine Égypte
Black Panther Ryan Coogler États-Unis
Le Spécialiste (Gli specialisti) Sergio Corbucci Italie
Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs) Jonathan Demme États-Unis
Sueurs froides (Vertigo) Alfred Hitchcock États-Unis
Grease Randal Kleiser États-Unis
Le Départ Jerzy Skolimowski Belgique
Good Morning Babilonia Paolo et Vittorio Taviani Italie
L'une chante, l'autre pas Agnès Varda France

Quinzaine des réalisateurs

Longs métrages

Titre Réalisation Pays
Amin Philippe Faucon France
Carmen et Lola (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Arantxa Echevarría Espagne
Climax Gaspar Noé France
Buy Me a Gun (Cómprame un revolver) Julio Hernández Cordón Mexique
Les Confins du monde Guillaume Nicloux France
The Snatch Thief (El Motoarrebatador) Agustín Toscano Argentine
En liberté ! Pierre Salvadori France
Joueurs (en compétition pour la Caméra d'or) Marie Monge France
Leave No Trace Debra Granik États-Unis
Los silencios Beatriz Seigner Brésil
The Pluto Moment (冥王星時刻, Ming wang xing shi ke) Ming Xhang Chine
Mandy Panos Cosmatos États-Unis
Miraï, ma petite sœur (未来のミライ, Mirai no Mirai?) Mamoru Hosoda Japon
Le Monde est à toi Romain Gavras France
Les Oiseaux de passage (Pájaros de verano) (film d'ouverture) Ciro Guerra, Cristina Gallego Colombie
Petra Jaime Rosales Espagne
Samouni Road (La strada dei Samouni) Stefano Savona Italie
The Road (Teret) Ognjen Glavonic Serbie
Troppa grazia (film de clôture) Gianni Zanasi Italie
Mon cher enfant (ولدي, Weldi) Mohamed Ben Attia Tunisie

Courts métrages

Titre Réalisation Pays
Basses Félix Imbert France
Ce magnifique gâteau ! (This magnificent cake !) Emma De Swaef, Marc Roels Belgique
La Chanson Tiphaine Raffier France
La Lotta Marco Bellochio Italie
Las Cruces Nicolas Boone France
La Nuit des sacs plastiques Gabriel Harel France
The Orphan (O órfão) Carolina Markowicz Brésil
Our Song to War Juanita Onzaga Colombie
Skip Day Patrick Bresnan, Ivete Lucas États-Unis
Le Sujet Patrick Bouchard Canada

Semaine de la critique

Longs métrages

Titre Réalisation Pays
Chris the Swiss (en compétition pour la Caméra d'or) Anja Kofmel Suisse
Diamantino (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Gabriel Abrantes, Daniel Schmidt Portugal
One Day (Egy Nap) (en compétition pour la Caméra d'or) Zsófia Szilágyi Hongrie
Fugue (Fuga) Agnieszka Smoczyńska Pologne
Woman at War (Kona fer í stríð) Benedikt Erlingsson Islande
Sauvage (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Camille Vidal-Naquet France
Monsieur (Sir) (en compétition pour la Caméra d'or) Rohena Gera Inde

Courts métrages

Titre Réalisation Pays
Amor, Avenidas Novas Duarte Coimbra Portugal
Hector Malo : The Last Day of the Year (Ektoras Malo : I Teleftea Mera Tis Chronias) Jacqueline Lentzou Grèce
Exemplary Citizen (Mo-Bum-Shi-Min) Kim Cheol-Hwi Corée du Sud
Pauline asservie Charline Bourgeois-Tacquet France
La Persistente Camille Lugan France
Rapace (Rapaz) Felipe Gálvez Chili
Schächer Flurin Giger Suisse
The Tiger (Tiikeri) Mikko Myllyahti Finlande
Un jour de mariage Elias Belkeddar Algérie
Normal (Ya Normalniy) Michael Borodin Russie

Séances spéciales

Longs métrages
Titre Réalisation Pays
Wildlife (film d'ouverture, en compétition pour la Caméra d'or) Paul Dano États-Unis
Nos Batailles Guillaume Senez Belgique
Shéhérazade (en compétition pour la Caméra d'or et la Queer Palm) Jean-Bernard Marlin France
Guy (film de clôture) Alex Lutz France
Courts métrages
Titre Réalisation Pays
La Chute Boris Labbé France
Third Kind Yorgos Zois Grèce
Ultra Pulpe Bertrand Mandico France

ACID

Titre Réalisation Pays
L'amour debout (en compétition pour la Queer Palm) Michaël Dacheux France
Bad Bad Winter (Так Себе Зима, Tak Sebe Zima) Olga Korotko Kazakhstan
Cassandro the Exotico ! (en compétition pour la Queer Palm) Marie Losier France
Dans la terrible jungle Caroline Capelle, Ombline Ley France
Il se passe quelque chose Anne Alix France
Seule à mon mariage Marta Bergman Belgique
Thunder Road Jim Cummings États-Unis
Un violent désir de bonheur Clément Schneider France
Nous les coyotes (We the Coyotes) Hanna Ladoul, Marco La Via France États-Unis

Écrans de Cannes Junior

En compétition

Titre Réalisation Pays
La Légende Florian Hessique France
Vierges (Ein Betulot Bakraiot) Keren Ben Rafael Israël
Mes frères Bertrand Guerry France
Mon meilleur ami (Mi mejor amigo) Martin Deus Argentine
Family Film (Rodinny Film) Olmo Omerzu République tchèque
Sami, une jeunesse en Laponie (Sameblod) Amanda Kernell Suède
The Strange Ones Christopher Radcliff, Lauren Wolkstein États-Unis
Une année polaire Samuel Collardey France

Hors compétition

Titre Réalisation Pays
Ma reum (film d'ouverture) Frédéric Quiring France
Mario Marcel Gisler Suisse

Palmarès


Sélection officielle

Prix Attribué à Pays
Palme d'or Une affaire de famille (万引き家族, Manbiki kazoku) de Hirokazu Kore-eda Japon
Palme d'or spéciale Le Livre d'image de Jean-Luc Godard Suisse
Grand prix BlacKkKlansman : J'ai infiltré le Ku Klux Klan (BlacKkKlansman) de Spike Lee États-Unis
Prix d'interprétation masculine Marcello Fonte pour Dogman Italie
Prix d'interprétation féminine Samal Yeslyamova pour Ayka Kazakhstan
Prix de la mise en scène Paweł Pawlikowski pour Cold War (Zimna wojna) Pologne
Prix du jury Capharnaüm (كفرناحوم, Cafarnaúm) de Nadine Labaki Liban
Prix du scénario (ex-æquo) Jafar Panahi pour Trois visages (سه رخ, Se rokh) Iran
Alice Rohrwacher pour Heureux comme Lazzaro (Lazzaro Felice) Italie

Un certain regard

Prix Attribué à Pays
Prix Un certain regard Border (Gräns) de Ali Abbasi Iran Suède
Prix du jury Les Morts et les Autres (Chuva é cantoria na aldeia dos mortos) de João Salaviza et Renée Nader Messora Portugal Brésil
Prix d'interprétation Victor Polster pour Girl Belgique
Prix de la mise en scène Sergei Loznitsa pour Donbass (Донбас) Ukraine
Prix du scénario Meryem Benm'Barek pour Sofia Maroc

Cinéfondation

Prix Attribué à Ecole
1er prix The Summer of the Electric Lion (El Verano del Léon Eléctrico) de Diego Céspedes ICEI - Université du Chili, Chili
2e prix Calendar (Kalendar) de Igor Poplauhin École du nouveau cinéma de Moscou, Russie
The Storms in our Blood (Dong wu xiong meng) de Di Shen Shanghai Theatre Academy, Chine
3e prix Inanimate de Lucia Bulgheroni NFTS, Royaume-Uni

Caméra d'or

Prix Attribué à Pays
Caméra d'or Girl de Lukas Dhont Belgique

Quinzaine des réalisateurs

Prix Attribué à Pays
Art Cinema Award (CICAE) Climax de Gaspar Noé France
Prix SACD En liberté ! de Pierre Salvadori France
Label Europa Cinemas Troppa grazia de Gianni Zanasi Italie
Prix Illy du court métrage Skip Day de Patrick Bresnan & Ivete Lucas États-Unis
Carrosse d'or Martin Scorsese États-Unis

Semaine de la critique

Prix Attribué à Pays
Grand prix Nespresso de la semaine de la critique Diamantino de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt Portugal
Prix Louis Roederer de la révélation Félix Maritaud pour Sauvage de Camille Vidal-Naquet France
Prix SACD Woman at War (Kona fer í stríð) de Benedikt Erlingsson Islande
Aide Fondation Gan pour la diffusion Monsieur (Sir) de Rohena Gera Inde
Prix Découverte Leica Cine du court métrage Hector Malo : The Last Day of the Year (Ektoras Malo : I Teleftea Mera Tis Chronias) de Jacqueline Lentzou Grèce
Prix Canal+ du court métrage Un jour de mariage de Elias Belkeddar Algérie

Autres prix

Prix Attribué à Pays
Prix FIPRESCI Compétition Burning (버닝, Beoning) de Lee Chang-dong Corée du Sud
Un certain regard Girl de Lukas Dhont Belgique
Semaine de la Critique One Day (Egy Nap) de Zsófia Szilágyi Hongrie
Prix du jury œcuménique Compétition Capharnaüm (كفرناحوم, Cafarnaúm) de Nadine Labaki Liban
Mention spéciale BlacKkKlansman de Spike Lee États-Unis
L'Œil d'or Prix de L'Œil d'or Samouni Road (La strada dei Samouni) de Stefano Savona Italie
Mentions spéciales Libre de Michel Toesca France
Les Yeux d'Orson Welles (The Eyes of Orson Welles) de Mark Cousins Royaume-Uni
Queer Palm Queer Palm (à l'unanimité) Girl de Lukas Dhont Belgique
Queer Palm Hornet du court-métrage The Orphan (O órfão) de Carolina Markowicz Brésil
Cannes Soundtrack Award Roman Bilyk et German Osipov pour Leto (Лето, Leto) Russie
Prix Vulcain de l'artiste technicien Shin Joom-Hee pour la direction artistique de Burning (버닝, Beoning) Corée du Sud
Palme Dog Palme Dog L'intégralité du casting canin de Dogman Italie
Grand prix du jury Le pékinois imaginaire de Diamantino Portugal
Palme Cat Minou dans Diamantino Portugal
Trophée Chopard Révélation féminine Elizabeth Debicki Australie
Révélation masculine Joe Alwyn États-Unis
Meilleurs films des agrégateurs de critiques Le Film français Leto (Лето, Leto) de Kirill Serebrennikov Russie
Screen International Burning (버닝, Beoning) de Lee Chang-dong Corée du Sud

Références


  1. « Festival de Cannes : la cérémonie face au mariage du Prince Harry » , sur L'Internaute, .
  2. « Pourquoi les dates du Festival de Cannes changent en 2018 » , sur Nice-Matin, .
  3. https://www.nouvelobs.com/culture/20020510.OBS5483/star-wars-ii-presente-au-festival-de-cannes.html
  4. https://www.ladepeche.fr/article/2005/05/18/370187-star-wars-lucas-aux-racines-du-mal.html.
  5. (en-US) « Netflix Pulls Out of Cannes Following Rule Change (Exclusive) », Variety,‎ (lire en ligne , consulté le 11 avril 2018).
  6. « Cannes 2018: déjà une longue liste de prétendants… » , sur Écran Noir, .
  7. « Festival de Cannes 2018 : demandez le pré-programme » , sur Paris-Match, .
  8. « La Croisette en ligne de mire » , sur Cineuropa, .
  9. « Cannes Festival Lineup: This Year's Biggest Snubs and Surprises » , sur Hollywood Reporter, .
  10. « Cannes 2018 : Ex-Palmes d'or, films d'animation et productions Netflix parmi les absents de la Sélection officielle » , sur Écran Noir, .
  11. « Cannes 2018 : Sicario, Suspiria, L'homme qui tua Don Quichotte, Xavier Dolan… quels sont les gros absents de la sélection ? » , sur Écran Large, .
  12. « Communiqué de presse du Festival de Cannes », Festival de Cannes 2018,‎ (lire en ligne , consulté le 2 mai 2018).
  13. « Cannes Classics 2018 », Festival de Cannes 2018,‎ (lire en ligne , consulté le 23 avril 2018).
  14. AFP, « Festival de Cannes : un pass inédit pour les cinéphiles de 18 à 28 ans », Le Point,‎ (lire en ligne ).
  15. « Le Festival de Cannes restera sur Canal + » , (consulté le 2 mai 2018).
  16. « Festival de Cannes » , sur myCANAL (consulté le 2 mai 2018).
  17. Cinéma : 82 femmes appellent à la parité et à l’égalité salariale sur les marches du Festival de Cannes , Le Monde, 12 mai 2018.
  18. 82 women protested gender inequity in the film industry on the red carpet at Cannes , Vox, 13 mai 2018.
  19. Festival de Cannes 2018: Jean-Luc Godard a donné une conférence de presse surréaliste en FaceTime , Huffington post, 12 mai 2018.
  20. Lars von Trier : «Je n'ai jamais tué personne, mais si je devais, ce serait un journaliste» , Le Figaro, 16 mai 2018.
  21. Paulo Branco, l'homme qui voulait tuer le Don Quichotte de Terry Gilliam , Vanity Fair, 9 mai 2018.
  22. La photo du jour 13 à Cannes : la sérénade de Sting , Le Figaro, 21 mai 2018.



Catégories: Festival de Cannes par année | Festival de cinéma en 2018 | Mai 2018 en France



Source: Wikipedia - https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival de Cannes 2018 (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0


Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.


Information à partir de: 29.03.2020 02:11:02 CEST - Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.