Gentilhomme - fr.LinkFang.org

Gentilhomme


(Redirigé depuis Gentilshommes)

Gentilhomme (au féminin : gente dame) désignait en France les personnes nobles.

Sommaire

Origine et définitions


Le féminin gente dame est tombé en désuétude à la fin du Moyen Âge, comme le terme « damoiseau » qui désignait un jeune noble n'ayant pas encore été armé chevalier, tandis que « damoiselle » s'est généralisé pour toutes les jeunes filles avec « demoiselle ».

L'adjectif « gent », attesté en 1080 dans La Chanson de Roland, vient du bas latin genitus avec la signification de « bien né », puis de « noble », « beau ». L'adjectif « gentil » est attesté à la fin du XIIe siècle dans la Vie de saint Alexis, vient du latin gentilis signifiant « de famille, de race, membre d'une gente » avec le sens moderne de noble. C'est seulement au XVIIe siècle que ce mot prend le sens affaibli de « joli, gracieux, bon »[1].

En 1549, les gentilshommes de la Maison du roi sont des « hommes nobles » attachés à la personne du roi[2].

En 1606, le terme de « gentilhommière » apparaît pour désigner le manoir modeste où demeure un gentilhomme et sa famille[2].

Le terme de messire est toujours en semi-usage en Belgique, et celui de Sir (Sieur) au Royaume-Uni. Cette dénomination permet de ne pas utiliser le terme écuyer. Elle est notamment utilisée dans les annonces nécrologiques.

On pouvait distinguer les gentilshommes de nom et d'armes qui désignaient les membres des familles de noblesse dite immémoriale et les gentilshommes de quatre lignes qui désignaient ceux dont les huit bisaïeux étaient nobles[3]. Il y avait aussi les gentilshommes verriers qui désignaient les familles nobles qui travaillaient le verre[3]. Ou encore l'expression gentilhomme de Laveline désignant les descendants en ligne masculine ou féminine d'un habitant du village de Laveline, en Lorraine. En effet les habitants de ce village avaient été anobli collectivement par le duc de Lorraine en 1476. Cette descendance devait toutefois faire l'objet d'une confirmation[3].

Autres termes


On trouve dans l'ancien français, du XIIe au XVIe siècle, plusieurs termes provenant du latin populaire dominicellus, diminutif de dominus, maître ou seigneur :

Du latin vulgaire dominicella, diminutif de domina, maîtresse :

Notes et références


  1. Albert Dauzat, Nouveau dictionnaire étymologique (1964), Paris, Larousse
  2. a et b Le Robert dictionnaire historique de la langue française, 1992, p.1577
  3. a b et c Alain Texier, Qu'est-ce que la noblesse ?, éditions Tallandier, 1995, pages 513 à 515.

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :








Catégories: Chevalerie | Ancien Régime | Noblesse française




Information à partir de: 18.12.2020 03:37:47 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.