Jean-Claude Izzo


Jean-Claude Izzo
Naissance
Marseille (France)
Décès (à 54 ans)
Marseille (France)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Jean-Claude Izzo, né le à Marseille et mort le dans cette même ville, est un journaliste, écrivain et poète français.

Sommaire

Biographie


Son père est né en Italie à Castel San Giorgio et émigre à Marseille en 1928. Sa mère est née à Marseille dans le quartier du Panier, de parents immigrés espagnols. Le père d’Izzo est barman dans différents établissements avant de se fixer au bar de l’Amicale Ajaccienne (démoli en 1943), place de Lenche. Sa mère travaille comme couturière rue de Rome.

En 1964, Jean-Claude Izzo est appelé au service militaire d'abord à Toulon, où il fera une grève de la faim d'un mois qui lui vaudra les commandos disciplinaires à Djibouti. Il y passera un mois et demi en prison et perd quelque quinze kilogrammes durant cette période.

Il adhère au PSU en 1966. En juin 1968, il est candidat aux élections législatives à Marseille, puis il adhère au PCF. Il devient journaliste, puis rédacteur en chef du quotidien communiste La Marseillaise.

En 1970, il publie son premier recueil de poèmes, Poèmes à haute voix. En 1978, il rompt avec le PCF. Il quitte Marseille et rédige des articles dans différentes revues, dont La Vie mutualiste qui change de nom et se transforme en Viva. Jean-Claude Izzo devient le premier rédacteur en chef de cette nouvelle formule du magazine mutualiste[1].

En 1995, poussé par Michel Le Bris et Patrick Raynal, il publie dans la Série noire Total Khéops, lauréat du Trophée 813 du « meilleur roman francophone » et gros succès public. C'est le premier volet de la « Trilogie marseillaise », ayant pour héros l'enquêteur Fabio Montale, policier déclassé et fils d'immigrés appréciant la poésie, le jazz, la pêche et les femmes, et dont le nom a été inspiré à Izzo par le poète italien Eugenio Montale.

En 1996, il publie Chourmo, la suite de Total Khéops, qui remporte le prix Sang d'encre. Il s'installe à Saint-Malo.

En 1997, il publie un recueil de poésies Loin de tous rivages et le roman Les Marins perdus, ainsi que des nouvelles parues dans des anthologies. Il revient définitivement en Provence et s'installe à Ceyreste.

En 1998, il publie Solea, dernier volet de sa trilogie marseillaise, où il consacre une analyse poussée et documentée de la Mafia.

En 1999 paraît Le Soleil des mourants.

Il meurt d'un cancer le , à l'âge de 54 ans[2].

Gianmaria Testa son ami musicien et chanteur, qui met en musique un des derniers textes de Jean-Claude Izzo, La Plage du prophète, raconte en février 2012 au journal Libération : « J'ignore si c'est le cas en France, mais en Italie, Jean-Claude Izzo a pris une dimension mythique. Il est revendiqué comme chef de file par une génération de jeunes auteurs de gialli (polars). Et des fans se rendent à Marseille en suivant un itinéraire Izzo : ils visitent les lieux où se déroulent les romans, refont le parcours des personnages ... »[3].

Œuvre


Romans

Trilogie marseillaise Fabio Montale

Autres romans

Recueil de nouvelles

Poésie

Autres publications

Filmographie


Adaptations


Au cinéma

En bande dessinée

À la radio

Hommages


Bibliographie


Liens externes


Références

  1. Jean-Marc Matalon, Jean-Claude Izzo : les vies multiples du créateur de Fabio Montale, Éditions du Rocher, , 169 p. (ISBN 9782268103105)
  2. « Jean-Claude IZZO » , sur http://www.polarnoir.fr (consulté le 17 avril 2010).
  3. Libération du p. 32, François-Xavier Gomez Gianmaria Testa, la voix ferrée. En souvenir d'Izzo.
  4. Association des Marseillais du Monde. Page Les Marins Perdus (Jean-Claude Izzo), « Le Transbordeur de Marseille » (consulté le 17 avril 2010).
  5. Jean-Claude Izzo, « Chien de nuit » (consulté le 17 avril 2010).
  6. « Le Soleil des mourants de Jean-Claude Izzo », France Culture,‎ (lire en ligne , consulté le 12 juillet 2017).
  7. « "Izzo, ItinéraireS", une manifestation XXL » , sur ArL Paca (consulté le 27 janvier 2020).







Catégories: Poète français du XXe siècle | Romancier français du XXe siècle | Auteur français de roman policier | Auteur de la Série noire | Nouvelliste français du XXe siècle | Personnalité du Parti socialiste unifié | Personnalité du Parti communiste français | Naissance en juin 1945 | Naissance à Marseille | Décès en janvier 2000 | Décès à Marseille | Mort d'un cancer en France | Personnalité liée à Marseille | Décès à 54 ans




Information à partir de: 07.12.2020 03:20:47 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.