Josip Skoblar


Josip Skoblar

Skoblar en 1971.
Biographie
Nationalité Croate
Naissance (80 ans)
Lieu Privlaka (Croatie)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1958-1959 NK Zadar
1959-1966 OFK Belgrade180 0(72)
1966-1969 Hanovre 96068 0(37)
1966-1967 Olympique de Marseille018 0(17)
1969-1974 Olympique de Marseille194 (158)
1974-1977 NK Rijeka036 0(10)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1961-1967 Yougoslavie032 0(11)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1983-1986 NK Rijeka
1986-1987 Hajduk Split
1987 Hambourg SV
1988 Čelik Zenica
1988-1989 Dinamo Zagreb
1989 Real Valladolid
1990-1991 Hajduk Split
1991-1992 Famalicão
1994 NK Zagreb
1994 Nîmes Olympique
1995-1996 NK Rijeka
1998 NK Zadar
2000 Liban
2001 Olympique de Marseille
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Josip Skoblar, né le 12 mars 1941 à Privlaka (Croatie), est un footballeur croate et international yougoslave.

Il détient le record de buts marqués en Ligue 1 en une seule saison : 44 buts en 1970-1971 avec l'Olympique de Marseille[1]. Il est également le seul joueur issu du championnat de France à avoir remporté le Soulier d'or européen en 1971, devant Eusébio ou encore Gerd Müller[2].

Sommaire

Biographie


Ce buteur international yougoslave (32 sélections pour 11 buts) évolue au NK Zadar (débuts en 1956), puis à l'OFK Belgrade à partir de 1959. En Yougoslavie, il remporte deux coupes nationales avec l'OFK en 1962 et 1966. Il part ensuite à Hanovre 96.

À l'Olympique de Marseille, il est champion de France 1971 et 1972 avec l'OM et remporte la Coupe de France 1972. Il est meilleur buteur du championnat de France de D1 trois saisons de suite : 1970-1971 (44 buts, alors que le Croate ne tire pas les pénalties), 1971-1972 (30 buts) et 1972-1973 (26 buts). Durant sa carrière olympienne, il a inscrit 2 quadruplés, 8 triplés et 36 doublés. Il remporte le Soulier d'or européen en 1971, en conservant le record du plus haut total de buts pour les 5 plus gros championnats européens jusqu'en 2012 avec les 50 buts de Lionel Messi en Liga, bien que pour tout championnat européen confondu, l'attaquant argentin Hector Yazalde ait battu son record dès 1974 avec 46 buts pour le Sporting Portugal, ceci avant de rejoindre lui aussi l'OM par la suite.[3],[4].

Just Fontaine raconte de lui : « Quand je le voyais face au but, je pensais, frappe de l'intérieur du gauche, de l'extérieur du droit, de la tête, maintenant !... et il l'avait déjà fait, but à chaque fois exactement de la seule façon possible, en une fraction de seconde. Dans les 30 dernières années, c'est le seul buteur que j'ai vu ainsi en France. »[5]

En 1973, l’OM, alors double tenant du titre en championnat, affronte en quart de finale de la Coupe de France l’Olympique lyonnais. À la 43e minute de jeu, Josip Skoblar perd ses nerfs et cède aux multiples provocations de Raymond Domenech en lui envoyant un coup de poing au visage. Quittant le terrain avant d'attendre l'expulsion de l'arbitre, Skoblar abandonne ses coéquipiers et laisse son adversaire direct en sang[6].

Il termine sa carrière au NK Rijeka. Sa carrière de joueur achevée, il devient directeur technique de l'Olympique de Marseille en , poste qu'il quitte en 1978.

Il devient ensuite entraîneur. Il prend notamment en charge le NK Rijeka (1983-1987), Hambourg SV en 1987-1988 et l'Hajduk Split avec lequel il remporte la Coupe de Yougoslavie en 1987 et 1991[7].

En 1994, il effectue son retour en France en devenant entraîneur du Nîmes Olympique. Mais l'expérience est de courte durée puisqu'il est démis de ses fonctions le et remplacé par René Girard.

Il est depuis 1999 superviseur/recruteur pour les Pays de l'Est au sein du staff technique de l'OM[8].

Palmarès


Joueur

En club

En équipe de Yougoslavie

Entraîneur

Distinctions personnelles

Annexes


Références

  1. « Falcao peut-il aller chercher le record de Skoblar ? » , sur So Foot (consulté le 21 octobre 2017)
  2. « Soulier d’or : La catastrophe de la Ligue 1 » , sur sports.fr (consulté le 31 juillet 2020)
  3. 72 bougies pour Josip Skoblar ! , OM.net
  4. Josip Skoblar, l'Aigle Dalmate , om4ever.com
  5. Marseille Pour les Nuls, Edmond ECHINARD, Pierre ECHINARD, Médéric GASQUET-CYRUS, First Editions, 2013
  6. Domenech Raymond , site officiel de l'Olympique lyonnais
  7. a et b (sr) « Fiche de Josip Skoblar » , sur reprezentacija.rs
  8. Skoblar, l'Aigle dalmate , lephoceen.fr
  9. « Fiche de Josip Skoblar » , sur footballdatabase.eu
  10. (en) « France - Footballer of the Year » , sur rsssf.com, (consulté le 30 novembre 2009)
  11. Décret du 15 mai 2015, JORF du 16 mai 2015.
  12. « OM : la "Dream Team" des 110 ans » , sur La Provence, (consulté le 24 avril 2010)

Vidéographie

Liens externes








Catégories: Footballeur international yougoslave | Footballeur croate | Joueur du NK Zadar | Joueur de l'OFK Belgrade | Joueur de l'Olympique de Marseille | Joueur du Hanovre 96 | Joueur du HNK Rijeka | Entraîneur yougoslave de football | Entraîneur croate de football | Entraîneur du HNK Hajduk Split | Entraîneur du Hambourg SV | Entraîneur du Dinamo Zagreb | Entraîneur du Real Valladolid | Entraîneur du NK Zagreb | Entraîneur du Nîmes Olympique | Entraîneur de l'Olympique de Marseille | Sélectionneur de l'équipe du Liban de football | Naissance en Yougoslavie | Naissance en mars 1941 | Chevalier de l'ordre national du Mérite | Dirigeant de l'Olympique de Marseille




Information à partir de: 12.06.2021 06:38:14 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.