Ligne 1 du métro de Marseille


Métro

Rame quittant la station La Timone.

Réseau Métro de Marseille
Terminus La Rose
La Fourragère
Communes desservies 1
Histoire
Ouverture
Dernière extension
Exploitant RTM
Infrastructure
Conduite (système) Conducteur (PA)
Exploitation
Matériel utilisé 21 Alstom MPM 76
Dépôt d’attache La Rose
Points d’arrêt 18
Longueur 12,9 km
Temps de parcours 25 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 747 m
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Lignes connexes

La ligne 1 du métro de Marseille mesure 12,9 km. Ouverte en 1977 et étendue en 1978, 1992 et 2010, elle compte 18 stations entre La Rose et La Fourragère.

La ligne forme une boucle desservant le nord-est de la ville (la Rose, les Chartreux), le centre-ville (Cinq-Avenues, Vieux-Port, Préfecture) puis les quartiers est (La Blancarde, Saint-Barnabé). Elle est en correspondance avec la ligne 2 à Saint-Charles et Castellane.

Sommaire

Historique


Chronologie

Date Évènement
26 novembre 1977 Ouverture entre La Rose - Technopôle de Château-Gombert et Saint-Charles
11 mars 1978 Prolongement vers le sud entre Saint-Charles et Castellane
5 septembre 1992 Prolongement vers l'est entre Castellane et La Timone
5 mai 2010 Prolongement vers l'est entre La Timone et La Fourragère

Construction

Le tracé de la ligne 1 correspond sensiblement au plan initialement proposé en 1969 d'une « ligne bleue » entre la Rose et la gare de la Blancarde[1]. Le trajet définitif est arrêté en 1978 mais l'État, qui finance le projet à hauteur de 30 %, étale le versement de sa participation ce qui oblige à réaliser la ligne en plusieurs étapes[1].

Après des retards en raison notamment de problèmes de financement auprès de l'État, les travaux démarrent le [2],[3]. Le le premier tronçon de la ligne, entre La Rose et Saint-Charles est inauguré en grande pompe par Gaston Defferre[1],[4]. La totalité de la ligne est mise en service le [1].

En 1992, la ligne 1 est prolongée depuis la station Castellane jusqu'à la station La Timone[1], permettant la desserte du complexe hospitalier et universitaire de la Timone.

Le , la ligne 1 est prolongée de 2,5 kilomètres entre la Timone et la Fourragère[2],[5],[6]. Ce prolongement, intégralement souterrain, dessert quatre nouvelles stations et il s'agit du premier tronçon de ligne du réseau marseillais à avoir été construit à l'aide d'un tunnelier[2].

Tracé et stations


Tracé

La ligne démarre de la station La Rose, traverse le quartier éponyme en viaduc et descend en tunnel au niveau de l’avenue Jean-Paul Sartre à l’approche du quartier de Frais-Vallon et de sa station éponyme située sous le viaduc de la rocade L2.

Ensuite, la ligne poursuit son tracé aérien vers le sud-ouest en longeant cette même avenue entre ses deux chaussées à hauteur de Malpassé qu’elle dessert à voies séparées puis descend en tunnel en franchissant la chaussée ouest puis en ressort à l’approche de Saint-Just. À partir de cette station, la section souterraine est définitive.

Elle descend ensuite par un tunnel monotube sous l’avenue des Chartreux pour arriver à la station éponyme puis 300 mètres plus loin s’ensuit une longue section en bitube à partir des Cinq-Avenues. Elle passe ensuite sous le palais Longchamp ainsi que le boulevard éponyme pour arriver à la station Réformés-Canebière.

La ligne oblique vers le nord et croise les voies de la ligne 2 à la station Saint-Charles puis descend vers le sud en direction de Colbert. Entre ces deux stations, se trouve une voie de service qui, à l’époque de l’inauguration de la ligne en 1977, permettait aux rames d’effectuer un retournement d’une voie à l’autre. Elle traverse les stations Vieux-Port ainsi qu’Estrangin-Préfecture puis effectue un virage vers l’est et arrive à Castellane, où la longue section en tunnel bitube se termine.

La ligne poursuit son tracé vers l’est en passant sous le boulevard Baille en desservant la station éponyme ainsi que l’hôpital de la Conception puis oblique vers le nord-est à l’approche de La Timone et de son hôpital.

Dans un tunnel à l’éclairage modernisé et régulier creusé par un tunnelier pour son prolongement en 2010, la ligne continue vers le nord-est en desservant la Blancarde et sa gare, la station Louis Armand puis entame un tracé droit vers l’est en desservant le noyau villageois de Saint-Barnabé ainsi que La Fourragère, son terminus situé à proximité de la rocade L2.

Liste des stations


Stations Arrondissement Correspondances
  La Rose
Technopôle de Château Gombert
13e
Parc relais
  Frais Vallon 13e
Parc relais
  Malpassé 13e
  Saint-Just
Hôtel du département
13e
Parc relais
  Chartreux 4e
  Cinq-Avenues - Longchamp 4e
  Réformés - Canebière 1er
  Saint-Charles 1er

Saint-Charles
  Colbert
Hôtel de région
1er
  Vieux-Port
Hôtel de ville
1er
  Estrangin
Préfecture
6e
  Castellane 6e

  Baille 5e
  La Timone 5e
Parc relais
  La Blancarde 4e

Parc relais
Blancarde
  Louis Armand 12e
Parc relais
  Saint-Barnabé 12e
  La Fourragère 12e
Parc relais


Affichage du plan de la ligne en station

Notes et références


  1. a b c d et e Jacques Laupiès et Roland Martin, Les tramways de Marseille ont cent ans, Marseille, Éditions Paul Tacussel, , 2e éd., 607 p. (ISBN 2-903963-51-7)
  2. a b et c Régie des Transports de Marseille, Dossier de presse : Prolongement de la Ligne 1 du Métro entre La Timone et les cailiols centre urbains, (lire en ligne )
  3. Marc Gayda, « Marseille : la saga du Métro (II) », Connaissance du Rail, no 141,‎ , p. 22-28 (ISSN 0222-4844 )
  4. « Marseille ouvre sa première ligne de métro » , sur linternaute.com
  5. Jean-Jacques Fiorito, « Marseille : le métro s'offre quatre nouvelles stations », La Provence,‎ (lire en ligne )
  6. Jean-Jacques Fiorito, « Marseille : une extension du métro lumineuse », La Provence,‎ (lire en ligne )

Annexes


Articles connexes

Lien externe








Catégories: Ligne 1 du métro de Marseille




Information à partir de: 02.05.2021 02:41:57 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.