Ora-ïto


Ora-ïto
Ora-ïto en 2008
Naissance
(43 ans)
Marseille
Nom de naissance
Ito Morabito
Nationalité
Activité
Distinctions
Globe de cristal du meilleur designer (2007)
Chevalier des arts et des lettres (2011)
Site web

Ora-ïto de son vrai nom Ito Morabito, né le à Marseille[1], est un designer français.

Sommaire

Biographie


Il est le fils du joaillier Pascal Morabito et le neveu de l'architecte Yves Bayard[2].

Ora-ïto entame un cursus dans une école de design (ESDI) mais l'interrompt prématurément[3]. Il commence sa carrière à la fin des années 1990 en proposant des objets imaginaires de grandes marques : un sac à dos Vuitton, une mallette de transport pour ordinateur portable Apple, etc[4]. Les marques saluent le travail d'Ora-ïto et certaines d'entre elles deviennent ses clientes, même si les objets ne verront jamais le jour, comme la mallette Apple.

Les objets d'Ora-ïto se veulent élégants, futuristes, parfois humoristiques. En 2002, il reçoit un Oscar de l'emballage pour sa bouteille Heineken en aluminium[2]. Il a dessiné sa toute première lampe One Line d’un seul trait. Pour cette création, éditée Artemide, il est célébré lors du salon international du meuble de Milan en 2004 et est couronné d’un Red Dot Design Award[5].

En 2005, Marie-Laure Jousset, la conservatrice du premier centre européen d’art contemporain lui offre l'occasion d’organiser sa première grande exposition monographique au Centre culturel français de Milan. Les marques sont friandes de sa vision originale et avant-gardiste, il est projeté très tôt sur la scène internationale avec déjà un réseau de clients impressionnant comme Adidas, l’Oréal Professionnel, Toyota, Biotherm, Levi's, Davidoff, Nike, Danone, Kenzo, le groupe Air, LG Electronics, Guerlain, Ballantine's, Thierry Mugler, Sagem, Habitat

Il a par la suite conçu une cuisine équipée pour Gorenje[6] et un concept de salle de bain pour Supergrif[7]. Son nom est désormais devenu une véritable marque.

Il a aussi « décoré » de nombreux projets : le club Le Cab (Le Cabaret) sur la place du Palais-Royal à Paris[6], le showroom français de Nike en 2003, un point de vente pour Mugler parfums en 2005, le flagship européen de Toyota sur les Champs-Élysées en 2007[6] où le Corian est largement utilisé, la nouvelle charte « design » des showrooms et des concessionnaires du constructeur nippon en Europe. Il est cependant sujet à des polémiques dans le monde architectural, s'appropriant la responsabilité architecturale de ces œuvres[8]. Ora-ïto ne disposant pas du titre d'architecte, il ne peut en effet prétendre intervenir dans la conception d'œuvres architecturales.

Il a également conçu le parfum Idylle pour la maison Guerlain, une collection de mobilier pour Zéritalia, Zanotta, Artelano présentés lors du salon international du meuble de Milan, le kit nomade pour la marque de cosmétiques de Fred Farugia, ainsi que l'identité visuelle de la chaîne de télévision Pink TV, dont il devient directeur artistique[9].

Il réalise également la décoration et l'aménagement intérieur de l'Hôtel O, situé dans le premier arrondissement à Paris. Ce projet est mené grâce aux fondateurs du groupe Elegancia Hôtels Christophe Sauvage et Philippe Vaurs qui ont donné l'occasion à Ora-ïto de réaliser son premier aménagement d'hôtel avec des lignes futuristes[10].

En 2013, il lance à Marseille, sur le toit de la Cité radieuse, le MaMo (de « Marseille » et « Modulor », acronyme inspiré du MoMA de New York) ; ce lieu dessiné par Le Corbusier est restauré et devient un lieu d'exposition[11],[12].

En 2013 également, il crée la marque Ora ïto Mobility, une gamme d'accessoires composée de deux casques audio, deux kit piéton, des chargeurs pour smartphone et des étuis de protection pour iPhone et iPad. Il recevra d'ailleurs en février 2014 trois iF Product Design Awards (en), respectivement pour le casque Gïotto, le casque Ayrtön et le chargeur Mïcha.

Il s'occupe du design du nouveau cinéma Pathé à Levallois-Perret, dans le centre commercial So Ouest[13]. L'ouverture est effective fin .

En 2016, il est chargé par la métropole Nice Côte d'Azur d'imaginer le design des rames de la deuxième ligne de tramway de Nice[14],[15].

Il est propriétaire du fort de Brégantin sur l'île de Ratonneau[16].

Récompenses


Notes et références


  1. Biographie de Ora-Ïto sur le site de ELLE
  2. a et b Sophie Péters, « La martingale du designer Ora-ïto » , sur Les Échos, (consulté le 12 juillet 2020).
  3. Joséphine Bindé, « Ora-ïto : “Etre accusé d’imposture, ça me rend fou !” » , sur Télérama, (consulté le 12 juillet 2020).
  4. Henri de Lestapis, « Ora-ïto : « L'argent n'est pas le meilleur curseur de la réussite » » , sur Les Échos, (consulté le 10 juillet 2020).
  5. « Ora Ito dans la collection du Centre Pompidou » , sur paris-art.com, (consulté le 12 juillet 2020).
  6. a b et c Jean-Jacques Manceau, « Ora Ito, le designer qui fait de la vente un art » , sur L'Express, (consulté le 12 juillet 2020).
  7. Frédéric Taddeï, « Ora-Ïto : « Mon style, c'est la simplexité » » , sur Les Échos, (consulté le 12 juillet 2020).
  8. Guillaume Facon, « Ora ïto met les architectes en colère » , sur Le Figaro, (consulté le 12 juillet 2020).
  9. « Ora-Ïto : du virtuel au réel » , sur Marie Claire, (consulté le 12 juillet 2020).
  10. C. Chahi Bechkri, « Un hôtel futuriste imaginé par Ora-ïto » , sur maisonapart.com, (consulté le 12 juillet 2020).
  11. Agathe Westendorp, « Marseille : le MaMo, un centre d'art entre ciel et mer » , sur La Provence, (consulté le 12 juillet 2020).
  12. Marion Vignal, « Pour l'amour de Corbu », L'Express Styles, no 3231,‎ , p. 6 à 7 (ISSN 0014-5270 )
  13. « Le cinéma Pathé ouvre ce vendredi à Levallois » , sur Le Parisien, (consulté le 12 juillet 2020).
  14. Fabien Binacchi, « Nice: La première rame de la future ligne de tramway, signée Ora-ïto, est arrivée » , sur 20 Minutes, (consulté le 29 juin 2018)
  15. Margot Guicheteau, « Ora ïto, le designer rebelle à l'âme sensible » , sur Madame Figaro, (consulté le 12 juillet 2020).
  16. Catherine Robin, « Ora Ito » , sur L'Express, (consulté le 12 juillet 2020).
  17. à sourcer.

Voir aussi


Article connexe

Liens externes








Catégories: Designer français | Chevalier des Arts et des Lettres | Naissance en avril 1977 | Naissance à Marseille




Information à partir de: 07.12.2020 02:35:10 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.