Paléolithique supérieur


Le Paléolithique supérieur est la période de la Préhistoire marquée par le passage des populations préhistoriques aux industries lithiques dites de mode 4. Celui-ci est caractérisé par le développement de certaines techniques (lamelles, outils et armes en matières dures animales, propulseur, etc.), tandis que se manifeste au même moment une explosion de l'art préhistorique[1].

Le Paléolithique supérieur s'étend entre environ 45 000 et 12 000 ans avant le présent. Il s'achève avec la fin de la dernière période glaciaire. Il est précédé par le Paléolithique moyen et suivi par le Mésolithique.

Sommaire

Sapiens contre Néandertal


Le Paléolithique supérieur débute en Europe à l'arrivée d'Homo sapiens, par l'Europe du Sud-est, en provenance du Proche-Orient, apportant avec lui la culture de l'Aurignacien, lors d'une amélioration relative du climat vers 45 000 ans avant le présent. Il se répand rapidement dans toute l'Europe et cohabite pendant plusieurs milliers d'années avec l'Homme de Néandertal, jusqu'à l'extinction de ce dernier vers 30 000 ans avant le présent. À ce moment arrive depuis les Balkans une seconde vague d'Homo sapiens caractérisée par une culture distincte : le Gravettien. Selon une étude publiée en 2018, les fossiles d'Homo sapiens de moins de 35 000 ans, correspondant en Europe à la période gravettienne, semblent montrer un développement cérébral comparable aux humains actuels, contrairement aux fossiles plus anciens dont l'évolution cérébrale apparait progressive[2],[3].

Homo sapiens, connu en Europe sous le nom d'Homme de Cro-Magnon, depuis sa découverte en 1868 aux Eyzies-de-Tayac, apporte dans toute l'Europe des pratiques complètement différentes de celles de l'Homme de Néandertal. Son industrie lithique est basée sur la production de lamelles, qui servent de base à la réalisation d'un outillage diversifié : grattoirs, burins, pointes de projectiles, armatures, etc.

Les causes de l'extinction de l'Homme de Néandertal ne sont pas consensuelles. La majorité des auteurs pensent que les Homo sapiens ont supplanté les Néandertaliens grâce à leur supériorité sociale et technique, notamment dans les armes et les stratégies de subsistance[4]. La domestication du chien[5] entrerait également dans les atouts avancés dans ce sens : celui-ci lui aurait conféré un avantage pour la chasse[6],[7]. Cependant, d'autres auteurs estiment que la revue comparée systématique des données archéologiques Néandertal vs. Sapiens montre qu'elles ne sont pas suffisamment différentes pour expliquer une disparition des premiers pour cause d'infériorité cognitive[4].

Contexte climatique et environnemental


Au cours du Paléolithique supérieur, le climat est froid en Europe avec des épisodes un peu moins rigoureux. Le nord de la France est occupé par la toundra (un terrain dépourvu d'arbres et couvert de lichens et mousses), à laquelle succède, en descendant vers le Sud, la taïga, forêt peu épaisse constituée de pins et de bouleaux nains. Dans les vallées abritées, durant les épisodes climatiques les plus tempérés, on trouve des feuillus.

Cette végétation peu dense est le royaume des herbivores : aurochs (l'ancêtre de grande taille des vaches domestiques), cheval de Przewalski, rhinocéros laineux, mammouth, bison, saïga. Durant les épisodes les plus froids abondent les rennes. Tous ces herbivores sont chassés par deux carnivores concurrents de l'homme : le lion des cavernes européen et la hyène des cavernes. L'ours brun et l'ours des cavernes occupent les vallées boisées. Cette faune caractéristique explique que cette période a longtemps été appelée l'âge du renne ou l'âge des cavernes[8].


Évolution des techniques


Au début de cette période, l'homme chasse ces animaux avec des sagaies ou en les piégeant. La date d'apparition de l’arc est discutée en l'absence de preuves directes. De petites pointes de silex compatibles avec des armatures de flèches ont été découvertes dans différentes industries du Paléolithique supérieur, notamment dans des niveaux de la grotte du Parpallo (es) (Espagne) datant de 19 000 ans avant le présent[9].

Principales subdivisions en Europe


Plusieurs cultures se succèdent durant le Paléolithique supérieur européen (dates indiquées avant le présent) :

Le Paléolithique supérieur s'achève avec la disparition du renne et du rhinocéros laineux due au réchauffement. Le retour de la forêt entraîne des changements au niveau de l'armement (microlithisation des armatures, généralisation de l'arc) qui caractérisent l'Épipaléolithique puis le Mésolithique.

Principales subdivisions en Afrique


Art


Notes et références


  1. Valentin 2011
  2. (en) Simon Neubauer, Jean-Jacques Hublin, Philipp Gunz, The evolution of modern human brain shape, Science Advances, 24 Janvier 2018, vol. 4, no. 1, eaao5961, DOI: 10.1126/sciadv.aao5961, lire en ligne
  3. Hominidés.com, L’évolution du cerveau d’Homo sapiens, 30 janvier 2018, lire en ligne
  4. a et b (en) Paola Villa et Wil Roebroeks, « Neandertal Demise: An Archaeological Analysis of the Modern Human Superiority Complex », PLoS, vol. 9, no 4,‎ (lire en ligne , consulté le 5 mai 2018)
  5. (2013) A.S. Druzhkova, O. Thalmann, V.A. Trifonov, J.A. Leonard, N.V. Vorobieva et al., « Ancient DNA Analysis Affirms the Canid from Altai as a Primitive Dog », PLoS, vol. 8, no 3 : e57754,‎ (DOI 10.1371/journal.pone.0057754 , lire en ligne , consulté le 6 mai 2018)
  6. « La domestication du chien aurait-elle aidé sapiens à supplanter Néandertal ? », Maxisciences,‎ (lire en ligne , consulté le 6 mai 2018).
  7. P. Shipman, « Dog domestication may have helped humans thrive while Neandertals declined », American scientist, vol. 100, no 3,‎ , p. 198 (lire en ligne , consulté le 6 mai 2018)
  8. Marc Groenen, Pour une histoire de la préhistoire : le Paléolithique, éditions Jérôme Millon, , p. 158-159.
  9. Musée de la préhistoire de Valence

Bibliographie


Voir aussi


Articles connexes









Catégories: Paléolithique




Information à partir de: 30.04.2021 11:05:03 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.