Police scientifique


La police scientifique[1] regroupe les services et les activités de la police et de la gendarmerie liés à la recherche et l'identification des auteurs (victimes et parfois témoins) d'infractions, par des moyens techniques et scientifiques.

Sommaire

Histoire


Le français Alphonse Bertillon est reconnu internationalement comme un des fondateurs de la police scientifique. Influencé par l’anthropologie criminelle, il développe au sein de la préfecture de Police de Paris des techniques de biométrie innovantes ; photographie judiciaire à la dactyloscopie (prise d'empreintes digitales), de l’administration des fichiers à l’analyse des traces. Celles-ci sont approuvées par le préfet de police, Ernest Camescasse, à partir de 1882[2].

Un autre préfet de police de Paris, Louis Lépine, encourage également le développement de la police scientifique.

Différents services de police scientifique


États-Unis

La police scientifique américaine dépend, comme la police en général, de l’État fédéré qui la subventionne, et non pas de l’État fédéral. La réputation de cette section de la police est telle que son intervention est de plus en plus demandée dans les affaires criminelles. Ses laboratoires d'analyses sont soumis à un nombre croissant de demandes, d'autant que certains États élargissent les critères de stockages des empreintes ADN des justiciables.

Une conséquence serait qu'en 2012 une personne employée dans un laboratoire de la police scientifique de l’État du Massachusetts, qui a été indélicate durant 10 années de service, a mis en péril plusieurs milliers de décisions judiciaires basées sur ses analyses[3].

France

En France, il existe trois structures publiques chargées de missions de police scientifique jusqu'en 2021:

Ces trois structures dépendent du ministère de l'Intérieur.

En 2021 l'INPS est intégré au SCPTS pour former le Service national de police scientifique. Les deux structures restantes dépendant toujours du ministère de l'intérieur.

Suisse

Il existe une formation à l'École de sciences criminelles de la Faculté de droit et des sciences criminelles de l'Université de Lausanne.

Séries télévisées


Depuis le début des années 2000, un certain nombre de fictions consacrées à la police scientifique sont diffusées à la télévision, notamment des séries télévisées. Parmi celles-ci, citons Les Experts et NCIS : Enquêtes spéciales aux États-Unis ou encore R.I.S Police scientifique en France.

Le personnage principal de la série Dexter est également expert en projection sanguines à la Police Criminelle de Miami.

Dans la réalité, il y a plusieurs équipes qui participent aux enquêtes. Dans ces séries télévisées, pour des questions de budget et de scénario, il n'y a pratiquement qu'une équipe de 6 personnes environ qui travaille sur une ou plusieurs affaires. En conséquence, elles sont multi-disciplinaires. Par exemple, dans Les Experts, le personnage principal, Gil Grissom, est chef de section, entomologiste et doté d'un don remarquable pour recréer des scènes de meurtres.

Notes et références


  1. La police n’est pas une discipline scientifique, et nombre de techniques employées n’ont pas été validées scientifiquement. La police scientifique n’administre pas la preuve, mais fournit des faisceaux d’indices qui, considérés sans recul, peuvent conduire à des erreurs judiciaires. cf. Article du Monde. .
  2. Pierre Piazza, « Alphonse Bertillon et l'identification des personnes (1880-1914) » ,
  3. le scandale qui secoue la police scientifique américaine , sur passeurdesciences.blog.lemonde.fr

Voir aussi


Articles connexes

Liens externes








Catégories: Police scientifique




Information à partir de: 05.01.2022 01:25:05 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.