Sandrot


Sandrot est le pseudonyme d'une artiste peintre contemporaine française, Sandra Guilbot (son prénom et son nom sont fusionnés).

Sandrot est née à Marseille en 1989. Passionnée par la peinture depuis son enfance, elle crée des œuvres plastiques principalement axées sur des sujets animaliers. Souvent associée à certains courants artistiques comme le pop art ou l'art urbain, Sandrot est une artiste contemporaine se servant de son art comme vecteur esthétique de sensibilisation[1].

Inspirée par la faune sauvage, ses œuvres sont reconnaissables par le réalisme du regard, le travail du support en trompe l'œil et la présence fréquente de tâches de couleurs vives[2]. Elle réalise ses œuvres sur des supports variés comme le papier, bois, toile ou métal. Son affection pour les grands formats lui a permis de réaliser de nombreuses fresques[3].

Sommaire

Une artiste engagée


Le thème de prédilection de l'artiste Sandrot est la représentation des animaux[4], avec une préférence pour les fauves, grands singes ou autres animaux sauvages dont certains sont en voie de disparition[4].

Sandrot puise dans la nature la source de son inspiration afin de créer des œuvres permettant de sensibiliser à la cause animale[5] et de soutenir des associations de protection de l'environnement[6].

Son engagement ne s'arrête pas à la nature. En 2018 et 2019, Sandrot collabore avec l'association Sourire à la vie parrainée par Grand Corps Malade, et dont la mission est d'accompagner les enfants malades du Cancer.

Lors du confinement 2020 en France pour lutter contre la Covid-19, Sandrot participe au Projet Saato[7], un festival d'art urbain confiné[8] appelé "CONFINEMENT"[9] et réunissant 207 artistes dont Jo Di Bona ou encore Charlelie Couture. Elle y crée plusieurs œuvres au profit de la fondation de l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris).[10]

Biographie et expositions


Sandrot passe un Baccalauréat Arts appliqués obtenu en 2007 à Marseille puis un Master Restauration de tableaux peints d’art à l’école de Condé (Lyon). Elle se consacre entièrement à la pratique de la peinture en tant qu'artiste professionnelle dès la sortie de son Master. Sa persévérance et son investissement des réseaux sociaux[11] depuis 2010 lui a permis de faire connaitre son travail.Depuis 2010, Sandrot expose ses œuvres en galerie notamment à :

En salons d’art
Au sein de festivals
Participations et collaborations

Techniques


Sandrot peint sur divers supports comme la toile, le papier, le bois ou le métal.

Elle utilise majoritairement l'acrylique mais peut utiliser l'aquarelle, l'encre, le crayon à papier et le stylo.

Les supports en pierre sont également utilisés par l'artiste pour ses fresques. Sur grand format elle ne pratique pas le « reporting ».

Le support des œuvres est souvent travaillé de telle sorte que la matière initiale ne soit pas toujours reconnue. Sandrot affectionne particulièrement les effets trompe l'œil sur ces fonds en référence à sa formation initiale. Pour exemple : Bois vieillit et imitation de lattes, fausse plaque en métal, faux bois etc.

Publications


Depuis 2017, Sandrot propose des reproductions de ses œuvres. Plus récemment, elle a créé sa propre entreprise d'édition Les éditions Sandrot [18](SARL Sandrot Diffusion). Les reproductions sont des Digigraphies numérotées et signées.

Notes et références


  1. « VALENCIENNES - La puissance des portraits animaliers de Sandrot » , sur La Voix du Nord, (consulté le 6 octobre 2020)
  2. « SANDROT » , sur Faune Sauvage (consulté le 6 octobre 2020)
  3. « Sandra Guilbot | Festival Nature Ain | Artiste peintre invitée d'honneur 2019 » , sur Festival Nature Ain (consulté le 6 octobre 2020)
  4. a et b « Sandrot, peinture animalière sauvage » , sur Marseille Vert (consulté le 6 octobre 2020)
  5. « Sandrot, artiste engagée pour la cause animale » , sur midilibre.fr (consulté le 6 octobre 2020)
  6. « Inaudible Voices - Protégeons les espèces menacées » , sur VIVANT 2020 (consulté le 6 octobre 2020)
  7. « CONFINEMENT – Premier Festival d’Arts Urbains CONFINÉ – Saato » (consulté le 6 octobre 2020)
  8. Par Corinne NèvesLe 12 octobre 2020 à 17h18 et Modifié Le 12 Octobre 2020 À 17h22, « Val-de-Marne : voilà le livre sur le 1er festival d’art urbain confiné » , sur leparisien.fr, (consulté le 13 octobre 2020)
  9. Corinne Nèves, « Val-de-Marne : 87 715 euros pour les hôpitaux grâce aux street artistes du festival Confinement » , sur leparisien.fr,
  10. PROJET SAATO, « "CONFINEMENT", LE STREET ART EN SOUTIEN À L'AP-HP » , sur Fondation de l'AP-HP pour la Recherche (consulté le 6 octobre 2020)
  11. « Sandrot Artiste Peintre » , sur www.facebook.com (consulté le 6 octobre 2020)
  12. « By Sandrot at Underground Effect 4 – In Paris, France | Street Art Utopia » , sur streetartutopia.com (consulté le 6 octobre 2020)
  13. « Boulegan, le festival de la Saint-Jean » , sur frequence-sud.fr (consulté le 6 octobre 2020)
  14. « Les coulisses de l'interview de SANDROT lors du Festival par France 3 le 12 Mai 2019 » , sur Festival Nature Ain, (consulté le 6 octobre 2020)
  15. « Hauteville-Lompnes - Biodiversité. Le Festival nature va vous surprendre » , sur www.leprogres.fr (consulté le 8 octobre 2020)
  16. « Sm'art à Aix : l'artiste Sandrot donne la parole aux animaux » , sur LaProvence.com, (consulté le 6 octobre 2020)
  17. Par Corinne NèvesLe 8 mai 2020 à 20h11 et Modifié Le 8 Mai 2020 À 20h47, « Val-de-Marne : déjà 75 000 euros récoltés pour l’AP-HP grâce au festival d’art urbain » , sur leparisien.fr, (consulté le 6 octobre 2020)
  18. « Sandrot Editions - Digigraphie d'une sélection de peintures de l'univers animalier de Sandrot » , sur Sandrot Editions (consulté le 6 octobre 2020)







Catégories: Peintre française | Peintre français du XXIe siècle




Information à partir de: 04.05.2021 11:25:30 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.