Shurik'n


Shurik'n
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Geoffroy Mussard
Pseudonymes
Shurik'n
Shurik'n Chang-Ti
Jo
Jo L'Indien
Oncle Shu
Shurik'N
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis
Fratrie
Autres informations
Membre de
Label
Delabel
Genres artistiques

Shurik'n, parfois stylisé Shurik'N, de son vrai nom Geoffroy Mussard, né le à Miramas, dans les Bouches-du-Rhône, est un rappeur et producteur français d'origines malgache et réunionnaise. Il est membre du groupe de rap IAM, fondé en 1988. Shurik'n est le frère du rappeur Faf Larage, avec lequel il publie l'album La Garde en 2000.

Considéré comme l'un des plus grands rappeurs français de l'histoire du hip-hop grâce à ses couplets mythiques dans les morceaux Demain c'est loin ou Nés sous la même étoile avec son groupe IAM, son album solo Où je Vis est très souvent cité comme étant la quintessence du rap français avec des morceaux devenus classiques comme Lettre, Samuraï, Manifeste ou Les Miens.

Adepte de la spiritualité taoïste et connaisseur des cultures asiatiques, Geoffroy Mussard pratique un grand nombre d’arts martiaux notamment le kung-fu et l’aïkido[1]. Il établit un parallèle entre ses deux passions, arts martiaux et rap, estimant que toutes deux permettent de suivre des lignes de conduite bénéfiques et développent l'esprit ; pour lui, le rap est une forme d'art martial ; il a notamment beaucoup participé sur le clip Benkei et Minamoto de l'album Arts Martiens. Il a exercé le métier de chaudronnier[1].

Sommaire

Biographie


Shurik'n commence le rap en 1986 avant de participer à la fondation du groupe B-Boys Stance, rebaptisé par la suite IAM, en 1987. En 1997, le troisième album du groupe phocéen, L'École du micro d'argent, réussit une percée historique dans l'histoire du rap français[2]. L'année suivante Shurik'n, à l'instar des autres membres d'IAM, se consacre à son premier album solo[3].

Shurik'n publie Où je vis, son premier album solo, en 1998. Outre l'écriture des textes et leur interprétation, il produit et réalise tous les morceaux de l'album, qui accueille quelques featurings avec d’autres rappeurs marseillais. Très sombre, Où je vis évoque la misère, les manipulations médiatiques et la jeunesse perdue. Le morceau Oncle Shu, qui fait la part belle au vocabulaire asiatique, notamment relatif aux ninjas[3],[4], offre une respiration bienvenue. Où je vis atteint la première place des classements français[5], et est certifié double disque d'or[6].

En 2000, Shurik'n publie avec le rappeur Faf Larage – son frère – l'album La Garde. En 2001, Oncle Shu invite Wallen sur le duo Celle qui a dit non[7],[8],[9]. Il réalise également l'album[Lequel ?] de Saïd, artiste soul du label 361 Records, dirigé par Akhenaton. Il participe également aux albums d’IAM : Revoir un printemps (2003) , Saison 5 (2007), Arts Martiens (2013), et ...IAM (2013).

Dans une interview donnée à Cosca TV en , Shurik'n annonce avoir déjà composé 14 titres en vue de son prochain album, incluant notamment deux featurings avec Saïd et Akhenaton. Il publie son deuxième album solo, intitulé Tous m'appellent Shu, le [10],[11].

En 2016 Shurik'n sort son 3e album solo Adamant-ium.

Discographie


Albums studio

Albums collaboratifs

Compilations

Apparitions

Bandes originales

Notes et références


  1. a et b « Biographie » , sur rap2france.com/ (consulté le 9 avril 2013).
  2. « Biographie - Shurik'n » , sur metalorgie (consulté le 11 mai 2016).
  3. a et b « Pourquoi où je vis de Shurik'n est un classique ? » , sur Nova Planet, (consulté le 11 mai 2016).
  4. « [Chronique] 1998 – Où Je Vis – Shurik’N » , sur lerapenfrance.fr, (consulté le 11 août 2016).
  5. « Shurik'n - Où je vis - charts » , sur Charts in France (consulté le 11 mai 2016).
  6. ,Biographie de Shurik'n
  7. « A l'ancienne : Wallen feat Shurik'n "Celle qui a dit non" » , sur floetphilou.kazeo.com, (consulté le 11 mai 2016).
  8. « Jalane, Assia, K-Reen, Wallen... Que sont devenues les ex-princesses du r'n'b ? » , sur purepeople.com, (consulté le 11 mai 2016).
  9. « Just like music : Wallen - Celle qui a dit non ! » , sur booska-p, (consulté le 11 mai 2016).
  10. « Shurik'n - Tous m'appellent Shu [Chronique] » , sur rapfrancais.2kmusic.com, (consulté le 11 mai 2016).
  11. Franckie Small, « Tous m’appellent Shu – Shurik’n » , sur basketsblanches.com, (consulté le 11 mai 2016).

Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes








Catégories: Musicien réunionnais | Chanteur réunionnais | Rappeur français | Nom de scène | Naissance à Miramas | Naissance en mars 1966 | Personnalité liée à Marseille | Musicien lié aux Bouches-du-Rhône | Membre d'IAM




Information à partir de: 07.12.2020 07:42:16 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.