Stade phocéen Marseille Vitrolles


Stade phocéen Marseille Vitrolles

Généralités
Noms précédents Marseille Vitrolles rugby (2007-2010)
Stade phocéen Marseille Vitrolles (2010-2012)
Fondation 2007
Disparition 2012
Couleurs Ciel et blanc
Domicile


Le Stade phocéen Marseille Vitrolles est un club de rugby à XV basé à Marseille, créé en 2007 et disparu en 2012.

Sommaire

Histoire


Prémices du rugby à Marseille

Le rugby à XV fait son apparition à Marseille à la fin du XIXe siècle et de nombreux clubs de rugby apparaissent, tels le Sporting Club de Marseille, l'Union sportive phocéenne ou encore l'Olympique de Marseille. Mais le rugby à XV disparaît peu à peu dans la cité phocéenne, le football ayant pris une place majeure. De plus, Marseille connaît dans les années 1950 l'essor d'un autre rugby, le rugby à XIII avec le Marseille XIII.

Dans les années 1970, quelques clubs de la ville, Marseille Saint-André, le CS Cadeneaux et l'ATSCAF fusionnent pour former le Racing club de Marseille, dans le but de former un grand club marseillais[1].

En 1988, le RC Marseille fusionne ensuite avec la section rugby de l'ASPTT pour former le RC Marseille ASPTT. Le départ de l'ASPTT en 2000 entraîne un changement de nom du club qui se nomme alors Marseille Provence XV[1].

Création du club

En 2007, le Marseille Provence XV fusionne avec le Racing club de Vitrolles, pour devenir le Marseille Vitrolles rugby[1], du vœu de Claude Atcher, président du club. Évoluant tout d'abord en Championnat de France de Fédérale 2 lors de la saison 2007-2008, le club est promu en Championnat de France de Fédérale 1 et se classe quatrième de son groupe en 2008-2009. Néanmoins, les Marseillais font un parcours médiocre lors du Trophée Jean Prat en terminant derniers de leur groupe avec zéro point[2]. En , à la surprise générale, Jonah Lomu s'engage avec le club[3],[4], après les signatures de David Gérard et d'Alain Hyardet[5]. Le club compte ainsi parvenir rapidement en Pro D2. Il connaît ainsi son premier match télévisé le , à l'occasion du match de la septième journée de Fédérale 1 face à l'US Montmélian sur Eurosport[6]. Le club échoue finalement à obtenir une promotion en Pro D2, et connaît même une rétrogradation administrative en Fédérale 2 durant l'été 2010[7].

Bilan saison par saison du Marseille Vitrolles rugby
Saison Division Classement Playoffs
2007-2008 Fédérale 2 1er Groupe 4[8] 1/4 de finale[9]
2008-2009 Fédérale 1 4e Groupe 4[10] 4e Groupe 1[2]
2009-2010 Fédérale 1 2e Groupe 4[11]

Reprise sous le nom de Stade phocéen Marseille Vitrolles

Le club reprend donc après décision de la DNACG en Fédérale 2, changeant d'organigramme : Claude Atcher laisse sa place de président du directoire de la SASP à Jean-Philippe Claret, et Daniel Foulet celle de président de l'association à Gilles Carassic. Il est par ailleurs renommé Stade phocéen Marseille Vitrolles[12] après avoir absorbé le Rugby Club Marseille Est.

Le , la SASP du Stade phocéen est liquidée en raison d'importantes difficultés financières[13]. Sans ses joueurs professionnels mais avec ses jeunes joueurs formés au club, l'équipe première parvient néanmoins à disputer la totalité le championnat de France de Fédérale 1 lors de la saison 2011-2012.

Bilan saison par saison du Stade phocéen Marseille Vitrolles
Saison Division Classement Playoffs
2010-2011 Fédérale 2 1er Groupe 4 Champion
2011-2012 Fédérale 1 10e Groupe 2 (poule de 10) Relégué

Disparition du club et suite du rugby à Marseille et Vitrolles

À la suite de la liquidation de la SASP, l'association Stade phocéen Marseille Vitrolles fait de même en 2012[14],[15].

Les plus fidèles dirigeants, éducateurs et joueurs choisissent de créer une nouvelle association au printemps 2012 sous le nom de Rugby Club stade phocéen. Le nouveau club, grâce au respect des engagements du Stade phocéen Marseille Vitrolles dans le championnat de Fédérale 1 malgré sa situation précaire pour composer un effectif, au soutien de la FFR et de son président Pierre Camou, est autorisé à démarrer en championnat de Fédérale 3 pour de la saison 2012-2013[14],[16].

Identité visuelle


Couleurs et maillots

Les Marseillais jouent traditionnellement en maillot ciel et blanc, short marine, chaussette ciel.

Adidas était l'équipementier du club à partir de la saison 2009-2010, auparavant, le club n'avait pas d'équipementier[17]. De nombreux sponsors voient leur logo s'afficher sur le maillot du MVR ; en 2009-2010 c'est le cas de Vitalia, Bee Ware ou encore Kertel[18].

Pour la saison 2011-2012, l'équipementier est Oztyle comme lors des phases finales de .

Palmarès


Anciens joueurs


Notes et références


  1. a b et c « Historique » (version du 5 septembre 2009 sur l'Internet Archive), sur marseillevitrollesrugby.com.
  2. a et b « Fédérale 1 - Trophée Jean Prat 2008-2009 » , sur itsrugby.com (consulté le 17 novembre 2009).
  3. « Jonah Lomu bientôt de retour » (version du 29 juin 2009 sur l'Internet Archive), .
  4. Éric Breton, « Rugby : l'incroyable retour de Jonah Lomu à Marseille-Vitrolles » , La Provence, (consulté le 28 juin 2009).
  5. Laurent Blanchard, « Rugby Fédérale 1 - Alain Hyardet : "C'est un challenge très excitant" » , La Provence, (consulté le 28 juin 2009).
  6. Emmanuel De La Teyssonnie, « Jonah Lomu revient, Eurosport diffuse » , sur sportstrategies.com, (consulté le 23 novembre 2009).
  7. E. B., « Rugby : le Stade Phocéen débouté » , La Provence, (consulté le 1er septembre 2010).
  8. « Classement Fédérale 2 2007-2008 » , sur itsrugby.com (consulté le 17 novembre 2009)
  9. « Play-off Fédérale 2 2007-2008 » (version du 16 juillet 2008 sur l'Internet Archive), sur itsrugby.com
  10. « Classement Fédérale 1 2008-2009 » , sur itsrugby.com (consulté le 17 novembre 2009)
  11. « Classement Fédérale 2 2009-2010 » , sur itsrugby.com (consulté le 17 novembre 2009)
  12. « Rugby : le Stade Phocéen (ex-Marseille-Vitrolles) en session de rattrapage demain » , La Provence, (consulté le 1er septembre 2010).
  13. AFP, « Le Stade Phocéen en liquidation judiciaire » , sur sport.francetvinfo.fr, (consulté le 19 juin 2020).
  14. a et b « Le club : RC Stade Phocéen » , sur stadephoceen.net (consulté le 19 juin 2020).
  15. « Lien de subordination entre le rugbyman amateur et le stade phocéen : la Cour d'appel d'Aix confirme » , sur juritravail.com, (consulté le 19 juin 2020).
  16. Éric Breton, « Rugby : le Stade Phocéen en Fédérale 3 » , La Provence, (consulté le 13 août 2012).
  17. Éric Breton, « Rugby - Marseille-Vitrolles : Jonah Lomu, un homme d'influences » , La Provence, (consulté le 22 novembre 2009).
  18. « Mise en vente du maillot officiel de Marseille Vitrolles Rugby » , sur marseillevitrollesrugby.com, (consulté le 17 novembre 2009).







Catégories: Club de rugby à XV à Marseille | Club de rugby à XV fondé en 2007 | Club de rugby à XV disparu en 2012




Information à partir de: 01.05.2021 07:14:15 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.