Tatars de la Volga


Tatars de la Volga
Tatare de Kazan au XVIIIe siècle.

Populations significatives par région
Russie 5 310 649
Tatarstan 2 012 571
Bachkirie 1 009 295
Moscou 149 043
Ouzbékistan 467 829
Kazakhstan 203 371
Ukraine 73 304
Turkménistan 36 355
Kirghizistan 28 334
Azerbaïdjan 25 900
Population totale 6.2 millions
Autres
Langues tatar, russe
Religions Islam sunnite
Christianisme orthodoxe
Ethnies liées Bachkirs, Tchouvaches

Les Tatars de la Volga sont un peuple turc originaire de la région de la Volga. Divisés en plusieurs sous-groupes, ils constituent la deuxième plus grande ethnie russe[1]et 53 % de la population du Tatarstan.

Sommaire

Histoire


Famine au Tatarstan

Cette famine a fait 2 millions de morts, et a décimé la moitié de la population tatare.

Sous groupes


Tatars de Kazan

Les Tatars de Kazan constituent le sous groupe majeur des Tatars de la Volga, et l'essentiel de la population Tatars du Tatarstan. Ils habitent traditionnellement sur la rive gauche de la Volga[2].

Durant la première moitié du VIIIe siècle[3], l'invasion des Khazars force les Bulgares à quitter les plaines de la mer d'Azov pour rejoindre les rives de Volga et la région de la basse Kama. Entre le Xe et le XIIIe siècle, des peuplades turques, notamment les Kipchaks, partent du sud de la Sibérie vers l'Europe. Ils jouent un rôle significatif dans l'Invasion mongole de la Rus' du XIIIe siècle[Lequel ?]. Les Tatars de la Volga sont issus du mélange entre ces différents peuples avec ceux habitants déjà les rives de la Volga. Le dialecte kipchak domine et le peuple devient musulman.

Dans les années 1500, plusieurs États tatars se sont formés suite au démembrement de la Horde d'or[4] : les khanats de Kazan, d'Astrakhan, de Sibir et de Crimée[5].

Mishars

Les Mishars composent un tiers de la population des Tatars de la Volga. Ils parlent un dialecte tatar, le mishar.

Ce sont des descendants des tribus Coumans et Kipchaks mélangés avec les Burtas. Ils habitent dans les oblasts de Tcheliabinsk, Oulianovsk, Penza, Riazan et Nijni Novgorod, au Tatarstan, en Bachkirie et en Mordovie.

Tatars de Qasím

La capitale des Tatars de Qasím est Kassimov, dans l'Oblast de Riazan. Leur ethnie compte environ 1 100 personnes, toutes vivant dans la capitale[réf. nécessaire].

Tatars de Noqrat

Les Tatars de Noqrat vivent en Oudmourtie et dans l'Oblast de Kirov. Ils étaient environ 15 000 dans les années 1920[réf. nécessaire].

Tatars de Perm

Ils vivent dans le Kraï de Perm. Ils sont parfois appelés Tatars Ostiaks[réf. nécessaire]. Leur population était estimée à 130 000 en 2002[réf. nécessaire].

Kriachens

Depuis 1552, la Russie a entamé une politique de christianisation des Tatars. Les convertis sont appelés Kriachens [6].

La plupart ont été convertis de force par Ivan le Terrible au XVIe siècle, et plus tard au XVIIIe siècle.

Ils vivent actuellement dans toute la région de la Volga.

Culture


Cuisine

Voir aussi


Notes et références

  1. (en) « Kazan Tatars See No Future for Themselves in Putin’s Russia » , The Interpreter,
  2. Татары (Серия «Народы и культуры» РАН). М.: Наука, 2001. — p. 36.
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées rorlich
  4. (en) « An Ethnohistorical Dictionary of the Russian and Soviet Empires » , James S. Olson, , p. 624–625
  5. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées brittanica
  6. Brower 2001, p. 271.

Liens externes

Bibliographie








Catégories: Tatars | Groupe ethnique en Russie | Groupe ethnique en Ouzbékistan | Groupe ethnique au Kazakhstan | Groupe ethnique en Ukraine




Information à partir de: 02.05.2021 06:18:42 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.