Verrerie


La verrerie est l’art de la fabrication du verre et désigne aussi l’atelier du verrier.

Depuis l’Égypte ancienne, le verre fascine par ses propriétés étranges. Translucide ou transparent, il se travaille au feu, un peu comme un métal. Fragile, il est aussi très dur une fois figé dans la forme qu’on lui a donnée.

Sommaire

Équipement et outillage


L’atelier du maître verrier artisanal

Comme on peut le voir au musée des traditions verrières de la ville d’Eu (76), l’atelier contient généralement :

NB : le maître verrier peut utiliser plusieurs cannes. Il est aussi intéressant de le voir séparer l'œuvre finie de la canne à souffler. Il imprime un mouvement sec du poignet, ce qui « casse » la jonction entre la canne et l'œuvre. Il subsiste alors une marque dite « marque du pontil ». Non éliminée, celle-ci rappelle que l'œuvre a été soufflée par un maître verrier.

Technique de façonnage du verre


Verre soufflé

Les souffleurs de verre font chauffer une boule de verre au bout d'une canne (tube métallique creux), et soufflent dans cette canne pour faire gonfler le verre et réaliser le vide intérieur. Puis, ils étirent, aplatissent, percent cette boule pour lui donner sa forme finale. Une fois durci, certains le dépolissent pour réaliser des motifs.

Pâte de verre

C’est sans aucun doute la plus ancienne des techniques verrières. Égyptiens et Phéniciens en faisaient des amulettes, bijoux et décors précieux du mobilier funéraire. Rapidement concurrencée par le soufflage, cette technique a peu à peu disparu. Vers la fin du XIXe siècle, la pâte de verre est remise à la mode par Henry Cros, sculpteur symboliste passionné d’archéologie. Ses recherches suscitèrent d’autres vocations bien accueillies par les frères Daum à Nancy[1].

Cette technique, découverte à l'origine par les Égyptiens, a été réinventée presque simultanément par Henry Cros, François Décorchemont et Georges Desprets dans la deuxième partie du XIXe siècle. Elle fut rapidement utilisée, notamment dans le verre d'art. Amalric Walter, Gabriel Argy-Rousseau s'y sont illustrés.

Le moule de la pièce à réaliser est fabriqué en un matériau réfractaire (à base de kaolin par ex.) selon diverses techniques dont la cire perdue. Après cuisson, par paliers destinés à éviter les fissures, le moule est refroidi et garni de poudres ou de granulés de verres colorés diversement suivant le décor recherché. Une nouvelle cuisson a lieu et, après refroidissement, le moule est détruit délicatement par un moyen chimique ou mécanique pour dégager la pièce dont la forme et les couleurs auront été parfaitement contrôlées.

Thermo-formage

Cette technique consiste à poser à froid une ou des feuilles de verre, éventuellement coloré, sur une forme réfractaire dont elles épouseront le relief à la cuisson. Le bombeur de verre cintre ainsi des verres pour fabriquer des lampadaires, des vitrines d'argentier, des globes d'horloges ou de couronnes de mariés qui les protègent de la poussière[2].

Fritte

Composition de verre, colorée à l'aide d'oxydes métalliques, portée à fusion et trempée dans un bain d'eau froide afin de la réduire en granulés servant à l'élaboration d'émaux ou de « balottes » (barres) colorées, matériaux de base des verriers. Utilisé pour colorer le verre

Histoire du verre


L'homme a commencé à fabriquer du verre il y a environ 5 000 ans, dans la région du Croissant fertile et la vallée du Nil. Le verre fut probablement utilisé à des fins pratiques pour la première fois dans l'Égypte antique, où les articles en verre étaient considérés comme des objets de luxe. Étant donné leur fragilité, on ne les retrouve que dans les tombes de prêtres et de membres de la famille royale. À l'origine, pour fabriquer des récipients de verre, on recouvrait un noyau d'argile de verre fondu, et on retirait ensuite ce noyau lorsque le verre refroidissait. Quand la canne de souffleur fut inventée vers 100 av. J.-C. en Phénicie, les verriers purent créer des récipients plus grands en beaucoup moins de temps. Cette technique gagna Rome, où les articles de verre furent très prisés et acquirent un statut plus populaire. Puis le nouvel art du soufflage du verre se répandit dans toute l'Europe avec l'expansion de l'Empire romain.


Formes du verre


L'artisanat de la perle de verre en France

L’artisanat de la perle de verre en France *
Domaine Savoir-faire
Lieu d'inventaire
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

Le savoir-faire de l'artisanat de la perle de verre en France est inscrit à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France en 2018[3].

Les grands noms de l'art verrier et leurs œuvres


La plus ancienne manufacture verrière encore en activité est Barovier & Toso qui est établie sur l'île de Murano et est spécialisée depuis des siècles dans la production d'œuvres en cristal de Murano. Une de ses pièces significatives est la Coupe Barovier.

On doit, bien sûr, aussi citer pour la période Art nouveau, les fameuses productions d'Émile Gallé, de René Lalique, des frères Daum, de François-Théodore Legras, d'Argental ou des frères Muller. Pendant cette période, outre de nombreux vases émaillés à chaud, ont été produits les célèbres vases et lampes naturalistes, en verre multicouche, gravés à la meule ou attaqués à l'acide.

Maître verrier plus contemporain et de très haut niveau également, le Belge Louis Leloup, (cristal travaillé à la canne, soufflé à la bouche) s'est vu dédier un musée à Kyoto au Japon. Né en 1929 en Belgique, Louis Leloup a sublimé cette matière prestigieuse qu'est le cristal. L'artiste est d'abord passé par une longue phase d'acquisition et de développement des techniques nécessaires pour façonner le cristal. Son approche personnelle de l'art verrier emplit d'admiration ceux qui ont la chance de voir ses œuvres, exposées dans le monde entier, ou qui ont eu celle, il y a quelques années, de le voir effectuer une démonstration en vallée de la Bresle, berceau du verre artisanal et industriel entre Picardie et Normandie.

Industrie du verre


Recyclage du verre


Les bouteilles de verre usagées peuvent être fondues. La matière ainsi récupérée permet de fabriquer de nouvelles bouteilles. Le verre peut se recycler indéfiniment sans perdre ses qualités.

Le verre peut également être produit à partir de calcin (verre broyé) de récupération. La fabrication du verre à partir de calcin de récupération économise des matières premières et de l'énergie.

Avant d'être refondu, le verre subit différents traitements : broyage, lavage, élimination des colles, étiquettes, capsules, séparation du verre et des métaux et élimination des rebuts (porcelaine, cailloux…).

En France, le verre est récupéré pour être recyclé. L'Allemagne a choisi un autre système de réutilisation : la consigne. Dans ce système les bouteilles sont récupérées entières, lavées puis réutilisées.

Notes


Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes








Catégories: Verrerie | Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France




Information à partir de: 21.03.2021 06:49:15 CET

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-by-sa-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.