Yue Fei


Yue Fei
Titre de noblesse
Ewang (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 38 ans)
Hangzhou
Sépulture
Époque
Allégeance
Activité
Militaire
Père
Yue He (d)
Mère
Yao Shi (d)
Conjoint
Li Shi (d)
Enfants
Yue Yun (d)
Yue Lin (d)
Yue Zhen (d)
Yue Lei (d)
Yue Yinping (d)
Yue Ting (d)
Autres informations
Grade militaire
Conflits

Yue Fei (chinois : 岳飛 ; pinyin : yuè fēi), né le dans le xian de Tangyin et décédé le à Hangzhou, est un célèbre patriote et général chinois qui a combattu pour la dynastie Song du Sud contre les armées de la dynastie Jin des Jurchen[1].

Alors qu'il allait mener une bataille contre les Jurchen pour reprendre Kaifeng, des notables corrompus ont conseillé à l'empereur Song Gaozong de rappeler Yue Fei à la capitale et de l'exécuter sous le motif qu'il représentait une menace pour le trône. L'empereur suivit ces conseils et rappela Yue Fei. Le général obéit, et fut emprisonné et exécuté[2].

Après sa mort, Yue Fei est devenu un modèle de loyauté dans la culture chinoise. Un temple en son honneur existe à Hangzhou depuis le 1221. Il a reçu le nom posthume de Wumu par l'empereur Song Xiaozong, et plus tard a accordé le titre posthume du roi de E (鄂王, è wáng) par l'empereur Song Ningzong en 1211. Largement considéré comme un patriote et héros national en Chine, puisque, après sa mort, Yue Fei est devenu un standard de quintessence de la loyauté dans la culture chinoise.

Yue Fei serait également le créateur d'une variante du Qi Gong des 8 trésors (ba jin ou 八锦), également appelé 8 pièces de brocart (Baduanjin). Qi Gong qu'il aurait enseigné à ses soldats afin de les renforcer physiquement[3],[4].

Notes et références


  1. China to Commemorate Ancient Patriot Yue Fei
  2. Qian, Cai. General Yue Fei. Trans. Honorable Sir T.L. Yang. Joint Publishing (H.K.) Co., Ltd. (1995) (ISBN 978-962-04-1279-0)
  3. Bisio, Tom., A tooth from the tiger's mouth : how to treat your injuries with powerful healing secrets of the great Chinese warriors, Simon & Schuster, (ISBN 0-7432-4551-2 et 978-0-7432-4551-7, OCLC 54974533 , lire en ligne )
  4. Yang, Jwing-Ming, 1946-, Qigong meditation : embryonic breathing, YMAA Publication Center, (ISBN 1-886969-73-6 et 978-1-886969-73-5, OCLC 55029505 , lire en ligne )

Voir aussi


Sur les autres projets Wikimedia :

Évocation à l'écran








Catégories: Naissance en 1103 | Décès en 1142 | Décès à 38 ans | Décès à Hangzhou | Histoire militaire de la Chine




Information à partir de: 04.05.2021 08:07:26 CEST

Source: Wikipedia (Auteurs [Histoire])    Licence: CC-BY-SA-3.0

Changements: Toutes les images et la plupart des éléments de conception liés à celles-ci ont été supprimés. Certaines icônes ont été remplacées par FontAwesome-Icons. Certains modèles ont été supprimés (comme «l’élargissement de l’article doit être développé) ou attribués (comme les« notes »). Les classes CSS ont été supprimées ou harmonisées.
Les liens spécifiques à Wikipedia qui ne mènent pas à un article ou à une catégorie (tels que «Liens rouges», «Liens vers la page de modification», «Liens vers des portails») ont été supprimés. Chaque lien externe a une icône FontAwesome supplémentaire. Outre quelques modifications mineures dans la conception, le conteneur de supports, les cartes, les boîtes de navigation, les versions parlées et les microformats géographiques ont été supprimés.

Notez s'il vous plaît: Étant donné que le contenu donné est automatiquement extrait de Wikipedia à un moment donné, une vérification manuelle était et n'est pas possible. Par conséquent, LinkFang.org ne garantit pas l'exactitude ni l'actualité du contenu acquis. S'il existe une information erronée pour le moment ou dont l'affichage est inexact, n'hésitez pas à Contactez-nous: l'e-mail.
Voir également: mentions légales & charte de confidentialité.